Contact

Lettre ouverte de La Maison des Artistes et du syndicat Solidarité Maison des Artistes

En réaction aux nombreuses pétitions et sollicitations transmises au gouvernement par différentes structures, l’association et le syndicat Solidarité Maison des Artistes ont écrit cette lettre ouverte pour rappeler aux acteurs culturels la typicité de la pratique artistique des artistes-auteur.trice.s. 

La Maison des Artistes représente, dans un esprit de solidarité et d’entraide, un très large spectre de la création des arts visuels, dans toute sa diversité sur le territoire national. Elle s’investit et se mobilise avec vigueur pour instaurer la reconnaissance d’un véritable statut des artistes auteurs.trice.s, accompagner ces derniers et faire reculer la précarité depuis sa création.

En ces temps de crise sanitaire et inévitablement de crise économique qui pèse sur une population déjà fragilisée ; à l’heure où de nombreuses pétitions et communiqués circulent sur internet, La Maison des Artistes réaffirme que le soutien à la culture et en particulier aux artistes-auteurs.trice.s, doit concerner l’ensemble des créateurs et créatrices des arts visuels sans distinction.

Se pose alors légitimement, aujourd’hui, la question quant au programme exceptionnel de commande publique pour 30 M€ annoncé par le Gouvernement (ou le Chef de l’État) dans le cadre du plan de relance pour les arts visuels (113 M€).

L’idée n’est pas de mettre en cause la commande publique en tant que telle mais cette commande publique peut être soumise à des défauts structurels, car le choix des artistes qui en bénéficieront repose sur des intermédiaires et donc par nature restreints à leurs propres champs, sélections et compréhensions des économies artistiques.

Ce ne sont évidemment pas les œuvres et les artistes-auteurs.trices choisis que nous contestons, mais l’absence de réponse urgente sous la forme de mesures de soutien à la création, qui doivent alors se porter garantes de cette diversité́ et de la prise compte de toutes les pratiques et exercices professionnels.

Et le schéma est identique pour les autres dispositifs en place. Le « un pour cent artistique », par exemple, devait permettre à l’ensemble des artistes-auteurs.trices de répondre à tout appel à projets dans le cadre de la construction de bâtiments publics ou de leur rénovation. Mais, il est, lorsqu’il existe encore ou qu’il n’est pas détourné́, au bénéfice d’une minorité d’artistes-auteurs.trices aguerris à la pratique ou intégrés à des agences spécialisées. Certains cahiers des charges ajoutant même la contrainte injuste et arbitraire d’une reconnaissance en amont par le réseau institutionnel, ce qui rend tout postulat impossible pour l’artiste-auteur.trice non « initié ».

Nos préconisations, s’appuyant sur la réalité du terrain sont de bon sens.
Composées de membres d’organisations professionnelles représentatives d’artistes-auteurs.trices, de diffuseurs, d’associations, de médiateurs, de collectionneurs, d’élus, de citoyens, etc…, issus d’horizons divers et aux voix délibératives égales, toutes les commissions nationales, régionales et locales, concernant l’achat, la commande, le 1% artistique, les projets, l’exposition, doivent elles aussi relever du principe effectif de diversité pour permettre cette prise en compte de la pluralité de la création et économies.

Un réajustement du système de répartition des fonds publics est à présent et plus que jamais une nécessité à laquelle doit s’attacher le Ministère de la Culture.

Et, dans le cadre du plan de la relance initié par l’État, nous souhaitons vivement que soient associées d’autres alternatives et solutions de reprise, citoyennes et « impliquantes » qui viendraient le compléter et œuvrer en accord avec ce principe de diversité.

Ainsi, encourager l’achat d’œuvres d’artistes-auteurs.trices vivants par le mécénat des PME/TPE, élargi aux professions libérales et surtout étendre ce champ d’acquisition aux particuliers, en créant, en parallèle des mécanismes existants propres au mécénat d’entreprise, un dispositif fiscal dédié ou intégré à des mesures déjà pérennes.

Bordé par des critères définis, nous sommes convaincus que ce processus est vertueux car il replace non seulement le citoyen comme intervenant et arbitre majeur du travail et de la rémunération des artistes-auteurs.trices quel que soit leurs circuits de diffusions et leurs périmètres économiques, mais il aura nécessairement pour conséquence d’inciter les artistes-auteurs.trices non déclarés à régulariser leur situation et à contribuer ainsi à l’équilibre de cette ouverture tout en participant à la solidarité professionnelle.

Faire face aux affres de la situation actuelle qui touche dramatiquement le monde de la création, c’est aussi, à l’écoute de tous les artiste-auteurs.trices, dénoncer ce qui ne va pas, être force de propositions, convaincre, agir et préparer l’avenir.

Le Bureau de La Maison des Artistes et le syndicat Solidarité Maison des Artistes.

    

Catégorie(s) :

37 commentaires

  • Erner

    Merci !!!
    Bonnes fêtes et nouvelle année féconde, dans une belle santé

  • marie.t .b...

    …bien sûr que la lettre »ouverte » est parfaite ..! encore faut-il que ceux ,celles,à qui elle s’adresse aient « l’ouverture » d’esprit indispensable,pour qu’elle ne reste pas 1vœu pieux,comme tant d’autres chefs-d’œuvre épistolaires passés dont il ne reste aucune trace,aucun effet …!!!!

  • Artiste SAB

    Merci pour ces bonnes initiatives. C’est bien d’étendre le mécénat aux particuliers, penser aussi aux gens simples qui ont aussi le droit d’acheter de l’art et pour eux, acheter une Toile de 150 EUROS est un sacrifice sur un SMIC ou un chômage, les proches des artistes sont souvent les premiers qui les encouragent comme Théo a aidé Vincent Van Gogh à l’époque ou personne ne s’intéressait à son art. Artistiquement…SAB

  • PAYA Noemie

    Merci pour vos actions auprès du Gouvernement pour essayer de défendre les droits des artistes. En tant qu’agent d’artistes plasticiens, je suis désolée de constater qu’il n’y a absolument aucune mesure de soutien de la part de l’Etat. Dans le secteur de l’art, pour les artistes émergents ou « moyenne-gamme », la crise ne fait que commencer. Le fond de solidarité ne suffira pas à combler les pertes à long terme. Et je n’ai vu aucune démarche de la part de l’Etat ou des services décentralisés, auprès des artistes professionnels que je côtoie, pour les soutenir… par exemple en mettant en place une politique d’acquisition d’oeuvres, ou d’aide à la production, ou toute autre idée qui pourrait permettre aux artistes de tenir quelques mois de plus. Rien ! Les charges sociales s’accumulent et devront être payées dans quelques mois, alors qu’il n’y a plus aucune dynamique de vente pour les artistes. Les collectionneurs peuvent difficilement voyager à l’international, ils sont beaucoup plus frileux avant de concrétiser un achat, les expositions sont impossibles. Qu’est ce qui est proposé par le CNAP ou le Ministère pour éviter que tous les artistes professionnels soient contraints de cesser leur activité ???

  • Odile Bouxirot

    Entièrement d’accord. Merci pour vos actions et soutien

  • Jean Drouard

    Soutien total à ce texte dont j’aurais volontiers amandé l’avant-dernier alinéa en le rédigeant « (…) quels que soient leurs circuits (…) »

  • Joëlle Dubois

    Je soutiens fermement cette initiative, de trop nombreuses ventes d’artistes amateurs sont non déclarées au détriment des artistes en règle !

  • Elharar-lemberg

    “Surtout étendre ce champ ( d’acquisition aux particuliers en créant en parallèle des mécanismes existants propres etc comme vous dîtes parfaitement et surtout nous éviter d’être toujours tributaire des galeries malhonnêtes devant notre indicible naïveté contre laquelle la plupart des artistes se battent sans armes. Merci

  • Daniel TIHAY

    Monsieur Le Président, Mesdames, Messieurs les membres du bureau , Bonjour.
    Votre lettre ouverte, centrée sur la commande publique, est pertinente et nécessaire, mais je regrette qu’elle ne fasse pas mention aussi du Droit d’exposition ( mal appelé droit de monstration ) qui est très rarement appliqué par les communes , soit parce qu’elles s’y refusent , soit par parce qu’elles ne le connaissent tout simplement pas ( ce qui est plus grave ) Très rares en effet sont celles qui considèrent qu’exposer est une prestation artistique au même titre que celle d’un musicien, d’un chanteur, d’un comédien …..Pourtant le cadre législatif a été posé par le Ministère de la Culture avec d’autres instances , dont notamment l’Association des Maires de France. Pour notre Association SCULPTEURS BRETAGNE , qui m’a confié depuis peu la présidence des ses activités, j’ai entamé des démarches auprès d’un certain nombre de services culturels – dont beaucoup d’élus sont nouveaux suite aux élections – pour trouver des lieux d’expositions et je constate l’ignorance de cette possibilité d’aide qui permet – un peu – de réduire les frais des artistes pour exposer ( sans parler de la pratique généralisée, mais scandaleuse de les faire payer pour exposer ) Peut-être aurez-vous l’occasion d’évoquer ce sujet du droit d’exposition dans d’autres communiqués . Merci pour votre attention, bien cordialement . Daniel TIHAY

  • VAN STEELANT

    la situation des artistes-auteurs est très différentes suivant les régions voir même les villes, a quand un réel équilibre?

  • poupel

    solidaire avec vous

  • Fadiese

    Je trouve votre démarche, pleine de bon sens. Car je me suis mis en professionnel il y a 6 mois et bien que j’ai un site web pro, la pandémie n’arrange rien pour ce faire connaître. Bien à vous Laurent

  • simon marc

    j’adhère absolument, complètement et définitivement au principe du mécénat populaire défiscalisé, et ce depuis 35 ans… merci à la MDA et au syndicat solidarité pour la défense de cette évidence… si le principe en avait été mis en place depuis des lustres, peut-être aurions nous pu nous passer de demander les aides pourtant bienvenues du fonds de solidarité C19…

  • Marie-José Pillet

    « Achetez de l’art » est absolument essentiel pour tous les artistes et pas seulement pour les marchands !
    Il faut aussi que ça se sache dans tous les secteurs, mécénat et individus, que l’art est essentiel et donc un bien pour tous.

  • BOUVAREL

    Merci beaucoup pour cette lettre ouverte dont je soutiens chaque ligne.
    Elle liste toutes les questions problématiques toujours pas réglées en temps normal qui prennent une ampleur démesurée en temps de crise. En priorité, la question de la « ségrégation » entre artistes reconnus par l’institution et labellisés « art contemporain » et les autres : le rejet de la diversité comme vous le pointez si clairement, basé sur le jugement d’une élite.
    Merci de nous soutenir.
    Bien cordialement
    Cécile Bouvarel

  • Touitou

    « Ainsi, encourager l’achat d’œuvres d’artistes-auteurs.trices vivants par le mécénat des PME/TPE, élargi aux professions libérales et surtout étendre ce champ d’acquisition aux particuliers, en créant, en parallèle des mécanismes existants propres au mécénat d’entreprise, un dispositif fiscal dédié ou intégré à des mesures déjà pérennes. »
    Insister et insister encore sur cette mesure…

  • Muriel Brisac

    Très bonne initiative

  • villemant béatrice

    merci de vos actions et soutien

  • NH

    Merci, pour éclairer nos dirigeants dur le chemin à prendre.

  • Etienne Cendrier

    Bravo ! Je ne suis pas sûr que vous serez entendus mais je salue votre action que je soutiens. Merci de m’informer si je peux vous aider à peser ou témoigner lorsque ce sera utile (;°)

  • bracaval

    c’est tout le système qui est en cause!

  • Anne Itzykson

    Tout à fait d’accord. Pour le 1% il n’est jamais accessible et il manque des mesures fiscales incitant des entreprises ou des particuliers à investir dans l’art.
    Même quand les entreprises sont dans leur droit d’investir elles ont souvent peur que leur comptable n’approuve pas.

  • DE SCHRYNMAKERS

    Merci de trouver des solutions, actuellement au RSA avec deux loyers, mon appartement et mon atelier, cela devient de plus en plus difficile sans un soutien financier. Vous pouvez voir mon travail sur instagram ou Facebook professionnel Art Contre Culture, je viens de constituer une association dans l’idée de monter des expositions dans les entreprises ou autres lieux publics, en tout cas je me prépare même si je n’ai pas de réponse des Plateaux par exemple, un théâtre près de mon atelier à Ménilmontant. à bientôt Olivier

  • Christiane PARIS

    J’adhère parfaitement au contenu de cette lettre ouverte. Mais comment peut-on participer, réfléchir à des solutions après ce marasme ?

  • harel

    Bien dit. Belle initiative.

  • Crétu

    Merci pour votre soutien.

  • Max Lanci

    Initiative, mise au point et demande excellentes !
    Merci

  • Ghyslaine Léonelli

    Bravo !!! C’est vraiment formidable toutes les actions que vous menez
    Merci

  • Alain DESPRES, sculpteur

    100% ok AVEC VOUS

  • danielle lescot

    merci pour cette lettre, dans laquelle je reconnais mes propres idées.
    En espérant qu’elle sera lue attentivement par Celle à qui elle s’adresse.

  • Araceli Vega y Alvarez

    Oui je suis d’accord avec vous mais ça dure depuis longtemps (la situation)

  • Cristina Marquès

    Merci à la MdA et au SMdA pour cette belle lettre/plaidoyer décrivant un état des lieux d’un système d’état plus que néfaste et contestable, tout en restant positive avec de belles et juste préconisations pour tous les artistes auteurs ainsi que toutes leurs pratiques.
    A diffuser sans modération, sur tout support et tout médias.

  • CHANTAL LEGENDRE Chabert

    Merci à La Maison des Artistes et au syndicat Solidarité Maison des Artistes de représenter vraiment les artistes, d’être notre parole, celle que que nous ne pouvons pas prendre.

  • 19447

    Artiste Parisiens, je demande à la ville le soutient pour obtenir des espace de travail social ou du parque prive avec une garantie des tarifs
    Merci
    Yann

  • Gérard ESQUERRE

    Je suis tout à fait d’accord avec cette lettre ouverte, en particulier avec la 2ème partie concernant le mécénat pas assez connu et utilisé : il y a là quelque chose à creuser. Merci à vous !

    • DO DELAUNAY

      Soutien total à votre lettre. Merci de l’avoir faite.
      À suivre….

  • Afficher tous les commentaires
    Cacher les commentaires
Votre commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.