Contact

Nouveautés sur la réforme du régime artiste-auteur

Dans la continuité des mesures précédemment mises en place dans le cadre de la réforme actuelle du régime artiste-auteur, un décret relatif à la nature des activités et des revenus, au conseil d’administration et à la certification de précompte est paru le 29 août dernier.

> La nature des activités et des revenus 🎨

L’article 1 précise les activités principales ajoutées au champ d’application du régime :
– La vente ou la location d’œuvres originales, y compris les recettes issues de la recherche de financement participatif en contrepartie d’une œuvre de valeur équivalente ;

– La vente d’exemplaires de son œuvre par l’artiste-auteur qui en assure lui-même la reproduction ou la diffusion, ou lorsqu’il est lié à une personne par un contrat à compte d’auteur et contrat à compte à demi ;

– L’exercice ou la cession de droits d’auteurs ;

– L’attribution de bourse de recherche, de création ou de production avec pour objet unique la conception, la réalisation d’une œuvre ou la réalisation d’une exposition, la participation à un concours ou la réponse à des commandes et appels à projets publics ou privés ;

– Les résidences de conception ou de production d’œuvres ;

– La lecture publique de son œuvre, la présentation d’une ou plusieurs de ses œuvres, la présentation de son processus de création lors de rencontres publiques et débats ou une activité de dédicace assortie de la création d’une œuvre ;

– La remise d’un prix ou d’une récompense pour son œuvre ;

– Un travail de sélection ou de présélection en vue de l’attribution d’un prix ou d’une récompense à un artiste-auteur pour une ou plusieurs de ses œuvres ;

– La conception et l’animation d’une collection éditoriale originale.

Il précise également la nature des revenus dits accessoires :
– Les cours donnés dans l’atelier ou le studio de l’artiste-auteur, d’ateliers artistiques ou d’écriture et de la transmission du savoir de l’artiste-auteur à ses pairs ;

– La participation à des rencontres publiques et débats entrant dans le champ d’activité de l’artiste-auteur ;

– Les participations à la conception, au développement ou à la mise en forme de l’œuvre d’un autre artiste-auteur qui ne constituent pas un acte de création originale ;

– La représentation par l’artiste-auteur de son champ professionnel dans les instances de gouvernance mentionnées au sixième alinéa de l’article L. 382-1 du présent code et à l’article R. 6331-64 du code du travail.

Ces revenus peuvent être déclarés au régime artiste-auteur en tant que revenus accessoires dans la limite de 1 200 x H SMIC (sauf ceux liés à la représentation par l’artiste-auteur de son champ professionnel exemptent de cette limite) sous réserve que l’artiste-auteur justifie de revenus artistiques dits principaux sur l’année en cours ou une des deux années précédent l’année en cours. (Mesure appliquée à partir du 1er janvier 2021)

> Le Conseil d’administration 🙋‍♀️🙋‍♂️

Les articles 2 et 5 précisent la composition du Conseil d’administration de l’organisme agréé avec 24 membres dont 16 représentants des artistes-auteurs, 5 diffuseurs et 3 représentants des organismes de gestion collective et définissent par dérogation la durée du mandat de ces membres à deux ans (Mesure appliquée à partir du 1er janvier 2021).

> Le précompte 📝

Le défaut de production du certificat de précompte par le client ou le diffuseur entraîne l’application d’une pénalité à régler par ces derniers si l’artiste est soumis au précompte. (Mesure applicable dès le 30 août 2020).

Catégorie(s) :

109 commentaires

  • Mel_Maurice

    Bonjour,
    Je suis artiste-auteur en peinture et illustration. J’ai lu plusieurs de vos articles, mais pour être sûre : la vente de reproductions de mes originaux sur divers objets (carnets, tasses) rentre-t-elle dans le champ d’activité des artistes-auteurs ? Ou faut-il passer par le statut de micro-entrepreneur ?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Elle ne rentre pas, vous devez passer par un autre statut.

  • Stéphane

    Bonjour, je suis intermittent du spectacle en tant que musicien., jai une fiche ursaaf comme artiste – auteur. Je suis aussi plasticien(sans statut), une exposition me demande mon siret et autre affiliation MDA , est ce compatible avec le statut d’intermittent du spectacle ? Ne vais-je pas faire sauter mon statut ?? Si quelqu’un peut m’aider svp ??

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Vous pouvez parfaitement cumuler les deux statuts.

  • Emma

    Bonjour,
    Je suis fonctionnaire et un poste de chroniqueuse m’a été proposé par un magazine internet (un article par mois). Est-ce que la rédaction d’articles peut correspondre à ce statut d’artiste-auteur ? Si oui, dois-je informer mes employeurs de cette activité ?

    • Louise PELLETIER

      Bonjour, votre activité de chroniqueuse n’entre pas dans le champ d’application du régime artiste-auteur. En ce qui concerne votre double activité, c’est avec votre employeur que vous devez voir si il vous autorise à avoir une seconde activité.

  • Patrick DUBOIS

    Bonjour, je suis retraité de la fonction publique et me suis mis à la peinture. Je désire pouvoir vendre mes oeuvres, par moi-même ou lors de salons d’art, expositions… en tant qu’amateur, mes prix sont très faibles et mes ventes ne pourraient dépasser au mieux que quelques centaines d’euros par an, car je ne cherche pas à en faire une activité rémunératrice. Dans ce cadre, quelles sont les démarches que je dois effectuer pour être en règle ? J’avoue que tous les termes rencontrés jusqu’alors me sont hermétiques.

    • Louise PELLETIER

      Bonjour, toute personne qui présente et commercialise sa création artistique, doit obligatoirement s’identifier auprès du CFE Urssaf dans le respect des règles sociales et fiscales en vigueur et ce même en exerçant une autre activité en parallèle (salariée, indépendante, auto-entrepreneur ou bien en tant qu’étudiant.e ou retraité.e). Vous trouverez toutes les informations et démarches pour vous déclarer sur notre article dédié : https://www.lamaisondesartistes.fr/site/identification-fiscale-sociale/

  • sarah.B

    Bonjour ,
    Un artiste peut-il être micro-entrepreneur ?
    Merci d’avance de votre réponse.

    • Louise PELLETIER

      Bonjour, oui vous pouvez cumuler les statuts si vous avez des activités qui ne dépendent pas du régime artiste-auteur.

  • Patrick CHAPUIS

    Bonjour
    Je suis fonctionnaire en pré retraite ( Temps partiel d’Activité TPAS ) et je souhaiterai devenir street artiste professionnel. Je fais du street art de façon digital que j’imprime sur tout support à la demande. Mon souhait est aussi d’exposer dans des galeries qui demandent un siret pour le faire ( exposition et expo vente également ) . Vers quel statut je devrait aller : auto entrepreneur ou artiste libre ? par avance merci.
    Cordialement

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Non, « artiste libre » n’existe pas.
      Le fait de vendre vos oeuvres au sens de https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006298775/ est à déclarer au régime artiste-auteur.
      Les déclinaisons de vos oeuvres originales sur des supports dits utilitaires ne rentrent pas dans le régime artiste-auteur mais en tant qu’auto-entrepreneur.
      Pour enregistrer votre activité, vous devez vous inscrire par le biais du site du cfe urssaf, vous obtiendrez ainsi un siret.

  • Emilie

    Bonjour, je me permets de vous écrire pour une demande de renseignements.
    La vente d’illustrations et de productions graphiques sur des banques d’images (illustration de stock…), sur lesquelles nous touchons donc des royalties entre-t-elle bien dans l’activité d’artiste-auteur ?
    De plus, est-ce que les royalties générés par des sites d’impression à la demande (« print on demand » type redbubble), entrent-ils aussi dans le champs des artistes auteurs ?
    Je vous remercie par avance, belle journée.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Les droits d’auteurs (que vous appelez royalties) entrent bien dans le champ du régime.

  • Sarah

    Bonjour, je suis auteur (5 romans publiés) et bien affilié en tant que tel à l’Urssaf. Quel statut (auto entrepreneur ? Bic ? etc.) dois-je créer pour percevoir des revenus liés à des lectures publiques de mes textes ? Dois-je présenter une facture ? Une association loi 1901 du spectacle vivant peut-elle me rémunérer ? Merci pour vos réponse et très bonne journée. Cordialement. Sarah

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      La lecture publique entre dans le cadre des revenus pris en compte dans le champ d’application du régime artiste-auteur.
      Vous pouvez le facturer à une association qui vous rémunérera.

  • Véronique

    Bonjour,
    J’ai bénéficié du FDS pour mon activité d’artiste céramiste (activité principale) crée le 01/01/2020 urssaf limousin.
    En 10/2018 j’avais créé mon activité autoentrepreneur (vente sur éventaires).Même SIRET ET SIREN.
    Seule mon activité principale d’artiste (secteur S1) me permet d’être éligible au FDS dans la plus part du temps au titre de la perte de 50% du CA. Demande faite pour mars 2020: moyenne du CA de janvier et février 2020) 1980€ mensuel. donc aide de 1500€.
    En mars 2021 mon SIE m’écrit : CA incohérent avec votre ca déclaré aux impots. Je leur explique que mon CA déclaré aux impots (7920€ ) correspond à mon activité autoentrepreneur (non éligible) et que ma demande FDS est pour mon activité Artiste auteur déclarée et débutée le 01/01/2020: moyenne 1980€. Réponse du SIE par écrit : »au vu de vos informations , dossier clôturé ».
    Aujourd’hui , le CPE de lagny me bloque mes demande et affirme ; un siren une seule entreprise individuelle, vous devez cumuler vos CA DONC prendre votre moyenne de CA 2019 : 660€
    Je construit ma réponse sur le fait que :
    1/ l’activité d’artiste auteur est une activité libérale, avec adhésion à l’urssaf limousin bien distincte de l’urssaf .
    2/l’activité artiste auteur est l’activité principale qui doit être indiquée dans le formulaire de demande du FDS, à la rubrique « activité principale », pour déterminer le secteur: S1
    3/l’activité vente sur éventaires n’est pas éligible
    4/ un seul siren une entreprise individuelle donc cumul des chiffres d’affaire, ok donc je devrai déclarer 1980+660.
    Aucun texte ne régit la façon de cumuler ces CA lorsque les activités ont été crées à des dates à cheval sur période avant COVID et période pendant COVID.
    Pouvez vous SVP me dire et m’expliquer ce que je dois leur répondre?
    Merci d’avance,
    Cordialement,

  • Beata Suty

    Bonjour, Avec la nouvelle réforme, peut-on vendre nos illustrations digitales ? Somment-nous limité en nombre de tirages? Merci

  • LAKPASSA ELODIE

    Bonjour,

    J’ai 22 ans et j’ai débuté mon activité d’artiste en 2020, je vends des exemplaires de mes illustrations (prints) en ligne, je réalise les impressions seule, je n’ai pas de diffuseur ou autre. J’ai obtenu le statut d’artiste auteur ainsi qu’un SIRET. Aujourd’hui, je dois faire ma première déclaration annuelle mais je suis un peu perdue. Dois-je déclarer les bénéfices de mes ventes en tant qu’activité principale (j’imagine que oui?) ? Aussi, que dois-je déclarer aux impôts ?

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Vous devez déclarer vos ventes fiscalement : en fonction de vos options soit micro BNC, soit déclaration contrôlée.
      Ensuite, vous devez déclarez vos ventes socialement : si vous êtes en BNC contrôlée il s’agit de votre bénéfice; si vous êtes en micro BNC, vous indiquez vos recettes encaissées, les services appliqueront directement l’abattement de 34%.

  • Maury lucie

    Bonjour,
    Pourriez vous m’indiquez précisément le type de démarche à entreprendre pour 1) être en règle 2) protéger mes œuvres
    > j’ai lu plusieurs de vos articles mais malgré tout j’en suis hésitante sur les démarches pour cause de ma pluridisciplinarité.
    Je suis musicienne et photographe amateur souhaitant passer pro/vendre, je créer en ce moment mon album mon projet étant de monter un site web avec la vente de l’album et du merchandising (photos, cartes postales, affiches, cups et mug)
    Je travaille sur deux boutiques de producteur à côté et je voudrais vendre mon album et mes cartes postales dans celles ci des que possible . Merci de m’indiquer les étapes cdt

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pour ce qui est relatif à la composition musicale ou écriture (paroles), vous dépendez bien du régime artiste-auteur.
      Pour ce qui est relatif à la vente directe de votre album, et d’objets associés, vous dépendez du régime auto-entrepreneur.
      Pour ce qui est relatif à l’interprétation de votre musique, vous dépendez du régime de l’intermittence.

  • Le Creff

    Bonjour, est-ce que l’activité fabrication de bijoux avec des perles de verre fabriquées au chalumeau par la même personne peut être enregistrée comme artiste-auteur ou doit elle être obligatoirement inscrite à la chambre des métiers ? Cordialement

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      La réalisation de bijoux, aussi originale et artisanale qu’elle soit, ne rentre pas dans le champ d’application du régime artiste-auteur.

  • CASTEX LUCIE

    Bonjour, je suis actuellement auto-entrepreneur, je créée des sites internet sur mesure et j’ai par ailleurs une activité de création graphique et peinture acrylique vendue en ligne. Puis-je être artiste auteur et comment se passe la transformation ? Cordialement Lucie

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Vous le pouvez au vue de ce que vous décrivez. Il ne s’agit pas d’une transformation mais d’une adjonction.
      Vous devez adjoindre votre activité d’artiste-auteur (création graphique et peinture acrylique) à votre activité de création de site internet (auto-entrepreneur) :
      Etape 1 : Rendez-vous sur le site du CFE Urssaf : https://www.cfe.urssaf.fr/saisiepl/
      Etape 2 : Dans la colonne de gauche sélectionnez :
      > Déclarez une formalité
      > Profession libérale ou assimilée artiste-auteur
      > Une modification de votre situation ou de votre activité
      Etape 3 : Dans la rubrique « Vous déclarez une modification de l’exploitation de l’activité » cochez la case Adjonction d’activité (61P) et renseignez la date.
      Vous dépendrez alors de deux régimes sociaux distincts pour vos deux activités.

  • Layal

    Bonjour,
    Merci pour cet articles.
    J’ai quelques questions :
    – Pour la ventre d’exemplaires en tant qu’artiste peintre (que ce soit en tant que auto-entrepreneur ou artiste-auteur), est ce qu’il y a une limite ? je sais que pour un photographe par example cela est limité à 30 exemplaire mais je n’ai pas trouvé un chiffre limite pour les reproductions imprimés de peintures
    – Avez-vous reçu le circulaire qui précise les modalités d’application ou pas encore ?

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      En tant que peintre, vous devez être enregistré au régime artiste-auteur et non en tant qu’auto-entrepreneur.
      Selon le code général des impôts, l’œuvre picturale est réputée unique au contraire de la photographie, de la sculpture et gravure.

  • Vignat

    Bonjour,
    J’ai peut être le projet d’un catalogue sur ma peinture ( une partie subventionnée) si je vends ce catalogue, comment dois le déclarer? ses recettes sont elles comptabilisées au même titre que les oeuvres d’ art?
    Merci pour votre réponse

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      La vente de ce catalogue est possible au sein du régime artiste-auteur si il s’agit d’auto-édition et d’auto-diffusion.
      Si il s’agit d’un catalogue imprimé et vendu par des tiers, vous toucherez alors du droit d’auteur, aussi à déclarer au régime artiste-auteur.

  • Alexandre

    Bonjour et merci pour cet article et plus globalement pour le formidable travail de décryptage et d’information que vous réalisez ces dernières années (en particulier pendant la période COVID).

    Deux questions suite à la lecture de cet article:
    1) avec vous eu des précisions sur les questions d’auto-édition (fiscalité, critères retenus…)
    2) dans le cas d’obtention d’une bourse de création (qui rentre donc dans les artistiques principaux), savez-vous si cette dernière est soumise à la TVA (quand on a opté pour la déclaration contrôlée)?
    Merci à vous,
    Bien cdt

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      1) C’est toujours en cours de construction
      2) La bourse de création n’est pas facturée donc non soumise à la TVA.

  • POIRIER

    Bonjour
    Fonctionnaire Retraitée et auto-éditrice de mes romans, une activité annexe ( vente en dédicaces en librairie très peu de revenus). Est-ce que je conserve mon régime général de SS ? En se déclarant artiste auteur que se passe-t-il ?Je préférerai ne rien changer.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      C’est au titre de votre statut de retraité que votre accès à la sécurité sociale est ouvert.
      En France, sur un principe de solidarité, chaque activité est soumise au paiement de cotisations sociales. C’est pour cette raison que vous êtes soumis au règlement de ces cotisations malgré votre statut de retraité. Vous n’êtes pas dispensé de cotisations.
      Votre identification vous permettra de facturer avec l’attribution d’un siret (auto-édition) ou d’être en traitement et salaire et implique également votre affiliation au régime artiste-auteur.
      Vous devrez cotiser à hauteur de 16,20 % de votre bénéfice artistique majoré de 15%. https://www.lamaisondesartistes.fr/site/quels-taux-de-cotisations-quel-calendrier-quelle-couverture/
      Vous recevrez un courrier de l’insee, un courrier de la part de La Maison des Artistes signifiant votre affiliation et deux courriers de la part de l’urssaf du limousin comprenant votre dispense de précompte et un code d’activation. Ce code d’activation vous permettra d’ouvrir votre espace artiste auteur urssaf.
      Pour ce qui est des obligations liées, l’urssaf du limousin éditera un échéancier au prorata de votre création d’activité, sur la base provisionnelle de 150 x Heure/Smic, soit des appels de cotisations de 245 euros. Si vous ne percevez pas de ventes, vous pouvez simplement moduler ces appels à 0 euros en le signifiant à l’urssaf du limousin ou en les proportionnant à vos revenus.

  • Lindsarts

    Bonjour,
    Je suis artiste auteur, j’ai créer quelques illustrations et je voudrais s’avoir si m’est possible de faire des reproductions est de créer une petite boutique en ligne afin de pouvoir m’aider financièrement ?
    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Vous le pouvez mais à conditions de rester en tirage limité. Sinon il vous faudra ouvrir une seconde activité pour les commercialiser en dehors du régime artiste-auteur.

  • Delphine

    J’écris des tutoriels de modèles originaux que je crée. Je souhaiterais les vendre en pdf. Il me semble que cela s’apparente à de l’auto-édition. Pourrais-je avoir le statut d’artiste auteur ?

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Suivant ce que sont vos modèles originaux, cela peut correspondre à une activité d’auteur de l’écrit.

  • Maïlis

    Bonjour, je vais bientôt créer ma micro-entreprise pour vendre mes créations. J’ai également pour projet de créer un agenda (éventuellement avec un éditeur), cela relèverait-il de droits d’auteurs ? Si oui, je ne peux donc pas prétendre au régime de la micro entreprise pour ce projet ? Je vous remercie par avance.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Le régime de la micro-entreprise correspond à un régime fiscal.
      Vos droits d’auteurs peuvent être déclarés en Micro-BNC et relèvent en terme de régime social du régime des artistes-auteurs. Il s’agit de deux éléments différents.
      Si vous êtes payé en droits d’auteurs dans le cadre de votre création artistique cela peut parfaitement relever de la micro-entreprise (fiscal) et relève du régime artiste-auteur (social).
      https://www.lamaisondesartistes.fr/site/identification-fiscale-sociale/

  • Genaudy

    Bonjour
    lorsque la circulaire sera disponible, en ferez vous une information?
    merci

    • Louise PELLETIER

      Bonjour, bien évidement, auprès de nos adhérents, sur le site et sur nos réseaux sociaux. Bien cordialement.

  • INAYATEALY MICKAEL

    Bonjour,
    Je suis en train de travailler sur l’élaboration d’un livre sur l’Inde responsable en auto-édition. Je viens de voir qu’il y a une nouveauté autour du régime d’artiste-auteur.
    Ce ne sera pas mon revenu principal car je vais lancer un concept de gastronomie responsable aussi.
    Pour l’activité de l’auto-édition, je n’ai plus besoin du statut d’autoentrepreneur avec la nouvelle réforme, le statut d’artiste-auteur me permettrait de déclarer mon revenu directement sans créer une auto-entreprise n’est-ce-pas?
    Comment cela fonctionne concrètement?
    Je vous remercie par avance de votre réponse.
    Bien à vous,
    Mickael

  • Marion

    Bonjour.
    J’aimerais savoir ce que ça change pour les fonctionnaires ? Pourra-t-on enfin faire de l’auto édition littéraire sous le statut Artiste-Auteur ou cela ne change rien et nous devons toujours passer par un diffuseur ?
    (Je ne suis pas professeur, je précise, car je sais que les règles sont plus souples à l’éducation nationale).

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      L’auto-édition que vous décrivez semble entrer dans le champ du régime :
      « revenus perçues par des auteurs autoédités ou ceux perçus dans le cadre d’un contrat à compte d’auteur ou à compte à demi avec un éditeur.

  • Brosseau

    Bonjour,

    Je realise des jouets de collection. Ce sont des sculptures et designs originaux dupliqués par la suite en résine. Je voudrais vendre 30 tirages de chaque sculpture. Ai je la possibilité etant donné que c est de la resine et non du bronze? Suis je protégé par les droits d auteur?
    Merci a vous
    M.Brosseau

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      La notion d’utilitaire du jouet semble problématique néanmoins vous pouvez vous référer à la liste officielle : http://www.secu-artistes-auteurs.fr/activites-agp qui mentionne « Création de prototypes originaux ou conception de modèles originaux d’œuvres relevant du design. » Vous pouvez contacter le régime social pour détailler la nature de votre activité et déterminer si elle est concernée ou pas : 0 806 804 208.

  • Anne-Laure

    Bonjour, je suis graphiste freelance à la Maison des Artistes. J’ai créé des visuels que je mets en page sous forme de calendrier. J’ai un visuel par mois. Je souhaite vendre ce support de calendrier. Ai-je le droit puisqu’il s’agit de vente d’exemplaires de reproduction de mon oeuvre ?
    Merci.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Cela devrait bien rentrer dans le champ du régime (auto-édition) mais nous attendons des précisions.

  • K

    Bonjour
    À t on des nouvelles à propos de la vente d’impressions en tant qu’artiste auteur?

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Cette dernière devrait bien rentrer dans le champ du régime (auto-édition). Nous attendons des précisions.

  • Solène Eloy

    Bonjour, quelle TVA appliquer dans le cas de la reproduction par l’artiste de son œuvre? Par exemple des affiches imprimées. Merci

  • Catherine

    Bonjour,
    Les designers vont pouvoir bénéficier, à partir du 1er janvier 2021, du statut d’artiste auteur. Si, en plus de mes prestations de droit d’auteur, je vends des créations que je fais, par le biais de sites internet intermediaires qui prennent leur commission et si par la suite je crée mon propre site pour vendre mes créations en direct, cela pourra t’il rentrer dans le cadre d’artiste auteur? Merci pour votre retour.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pour pouvoir vous répondre exactement nous attendons les précisions de la circulaire.

  • Christian Bozon

    Bonjour, je suis artiste graveur. Suite à la commande nationale d´estampe du CNAP une artiste sollicite ma participation pour la conception et l´édition d´une gravure dans mon atelier. Ce travail peut il être considéré comme revenus accessoires.

    • Louise PELLETIER

      Bonjour, pour vous répondre efficacement pouvez-vous nous décrire plus précisément la nature du travail, votre rapport avec l’autre artiste sur ce projet en vous écrivant via le formulaire de contact : https://www.lamaisondesartistes.fr/site/contact/

  • sylvie

    Bonjour et toujours merci pour votre aide précieuse ! je crois que vous avez dit que le décret sur l’autoédition pour les artistes auteurs devait sortir au 1er Janvier 2021 et que vous attendiez la circulaire qui précisera les modalités d’application.. or nous sommes moins d’un mois avant le 1er Janvier 2021 et je guette toujours des nouvelles sur votre site, j’aimerais savoir en tant qu’artiste peintre si j’aurai ou non le droit de vendre des cartes postales ou autres impressions mécaniques de mes oeuvres à partir de 2021 ou bien si je serai toujours obligée de prendre un deuxième statut(autoentrepreneur) pour pouvoir le faire ..pensez vous bientôt avoir les infos ? Merci !

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Nous attendons toujours la circulaire d’application sur ce type d’édition.
      Le décret ne s’appliquera que sur vos revenus perçus 2021, déclarés en 2022.

  • Sabrina

    Bonjour,
    Je suis fonctionnaire et je voudrais vendre la reproduction de mes illustrations sous forme d’affiches, de cartes ou de marque-page. Avec cette réforme, est-ce que je pourrais avoir le statut d’artiste ou dois-je devenir auto-entrepreneur?
    En vous remerciant pour votre réponse.
    Bonne journée,

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      L’autoédition entrant dans le champ, ce que vous décrivez devrait entrer mais je ne peux vous répondre formellement sans la circulaire d’application. Elle cadrera les éléments concernés.

  • sarah

    Bonjour, pour la vente de produits dérivés (ex: stickers, pins) il faut crée un statut d’auto entrepreneur ou cela peu compter dans un revenu accessoires

    • Louise PELLETIER

      Bonjour, si vous êtes vous même la vendeuse de ces articles, non vous ne pouvez pas déclarer ces ventes comme des revenus accessoires puisqu’il s’agit ici d’éléments considérés comme utilitaires. Vous devez en effet avoir un autre statut pour ces ventes, comme peut-être le statut auto-entrepreneur.

  • SALLÉ Charlène

    Bonjour, quand aurons nous les détails de la circulaire concernant la vente d’impressions. Afin de connaître ses limites (quantité d’impressions etc…)
    En vous remerciant.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Elle est en cours de discussion et devrait sortir bientôt.
      Nous vous tiendrons au courant.

  • William Noster

    bonjour,
    Je suis sculpteur numérique. Je crée donc des oeuvres digitales originales (fichiers) qui sont ensuite imprimés sur des imprimantes 3D. Je compte vendre le droit d’utilisation de ces fichiers à des particuliers qui possèdent chez eux leur propre imprimante. Est ce que mon activité relève de la maison des artistes (micro-BNC)? Merci d’avance pour votre réponse.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      A partir du moment où vous parlez bien d’une œuvre originale et de perception de droits d’auteurs (utilisation) et que cela reste limité en nombre d’exemplaire (article 98 A-III du CGI) oui.

  • 36029

    Bonjour,
    Avez- vous plus d’informations à ce jour sur la circulaire qui précisera les modalités d’application du décret? Cordialement

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Elle est en cours de discussion et devrait sortir bientôt.
      Nous vous tiendrons au courant.

  • Vincent

    Bonjour,
    Merci pour ces informations concernant la vente d’œuvre sous le statut d’artiste auteur. Est-ce que cette réforme est applicable aux reproductions d’œuvres vendues par le biais d’un site tiers (exemple : plateforme de vente prenant une commission sur les ventes).
    D’autre part, ce type de vente peut-il être soumis à la TVA ?
    D’avance merci pour votre retour.

  • Bucheret

    Bonjour
    Savez vous quand pourrions nous avoir les détails pour la vente d’impression de nos propres illustrations (limitation dans les exemplaires, …) ?
    Merci

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Le décret est effectif le 1er janvier 2021, nous attendons la circulaire pour pouvoir préciser son application et les limites que vous mentionnez.
      Par ailleurs, vous avez deja le droit de vendre des reproductions, numérotées et signées dans les limites imposées par le Code général des impôts, Article 98 A – III en fonction de vos supports de création.

  • Cathy

    Bonjour,
    Vous mentionnez dans les sommes à déclarer les « Prix et récompenses obtenus pour une oeuvre ».
    Etant artiste- peintre et participant à des concours de peinture en plein air chaque été à travers ma région, je voulais savoir si je devais déclarer la somme éventuelle gagnée lors d’un de ces concours ? Idem pour les prix remportés au sein d’une exposition dans un salon artistique ?
    Merci pour votre réponse

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Oui, vous devez bien les déclarer, il s’agit d’un revenu.

  • Céline GLAD

    Bonjour, avez-vous pu prendre connaissance de la circulaire concernant les modifications du champs d’activité des artistes auteurs ? « La vente d’exemplaires de son œuvre par l’artiste-auteur qui en assure lui-même la reproduction ou la diffusion » correspond à mes attentes ! Bien à vous.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      La circulaire n’est pas encore disponible. Nous vous informerons lorsqu’elle le sera.

  • Am Sampeur

    Bonjour, dois-je comprendre que la vente d’impression à la demande rentre dans le cadre ? (ventes impressions d’originaux)
    Et si j’ai des inspirations de transformation de matière ,comme exemple les bijoux ? Puis-je déclarer en activité accessoire, pour des inspirations entre deux sculptures ?

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pour le moment nous ne sommes pas en possession de la circulaire qui précisera les modalités d’application du décret.
      Cependant les bijoux ne devraient de toute façon pas entrer dans le champ du régime.

  • Cécilia

    Bonjour chers MDA

    Je suis un peu perdue concernant ce calcul:
    … »revenus accessoires dans la limite de 1 200 x H SMIC (sauf ceux liés à la représentation par l’artiste-auteur de son champ professionnel exemptent de cette limite) »
    du coup, quel est le montant limite? (que veut dire H SMIC?)
    Pourriez vous expliquer simplement cet article?

    Merci pour ces précisions

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Nous ne pourrons être complètement clair quant à cet article qu’une fois en possession de la circulaire liée.
      Pour ce qui est du smic horaire brut, il est en 2020 de 10,15 €. C’est le smic horaire brut de 2021 qui s’appliquera mais il vous suffit de réaliser le calcul suivant : 1 200 x 10,15 euros = 12 180 euros et vous possédez ainsi une idée de la limite qui entrera en vigueur pour les activités accessoires.

  • FUTURA Carlos

    Bonjour,
    comment faire lorsque l’on bénéficie d’une bourse de production à titre individuel,
    par exemple l’Aide Individuelle à la Création par la région,
    mais que l’on dépense son intégralité pour son oeuvre?
    L’artiste ne touche donc rien pour lui, comment le déclarer ?
    Merci d’avance.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      L’intégralité est à déclarer au régime artiste-auteur.
      Si vous êtes en BNC déclaration contrôlée, vous pouvez déduire vos frais.

  • Nelly

    Bonjour,
    – Mon activité principale est la dispensation de cours artistiques depuis 2009, je suis auto-entrepreneur, mon siège social est à mon domicile, mais je dispense de cours aussi à l’extérieur. Je fais mes déclarations trimestrielles à l’URSSAF concernant ces recettes jusqu’à aujourd’hui.
    – Mon activité (très) secondaire est la vente de mes tableaux. Depuis quelques années je déclarais mes quelques ventes à la MDA et maintenant depuis 2019 à l’Urssaf des artistes-auteurs. C’était 2 déclarations bien séparées.
    Mais quand je lis:
     » Il précise également la nature des revenus dits accessoires :
    – Les cours donnés dans l’atelier ou le studio de l’artiste-auteur, d’ateliers artistiques ou d’écriture et de la transmission du savoir de l’artiste-auteur à ses pairs « .
    Qu’en est-il de ces 2 déclarations? et de mon auto entreprise? Faut-il uniquement déclarer à l’Urssaf des artistes -auteurs? Est-ce que les cours artistiques qui sont mon activité principale doivent être déclarés en tant qu’accessoires à l’Urssaf des artistes-auteurs? Et du coup je ne déclare plus rien pour mon auto entreprise? J’avoue que je suis perdue
    Merci pour votre réponse

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pour le moment nous ne sommes pas en possession de la circulaire qui précisera les modalités d’application du décret mais l’enregistrement que vous décrivez est le bon à l’heure actuelle.
      Il est possible que vous puissiez par la suite tout déclarer au sein du régime artiste-auteur (cours et vente) dans la limite mentionnée. Nous reviendrons vers vous quand nous en saurons plus.

  • Guillaume

    Bonjour,

    je souhaite vendre des imprimés ( grande quantités ) de mes illustrations, formats carte postale ou affiche. Dans mes recherches, j’avais cru comprendre que le statut MDA ne le permettait pas et qu’il fallait soit passer par un éditeur, soit se créer un autre statut professionnel (auto entrepreneur par exemple) pour réaliser les impressions via un imprimeur. Mais dans ce communiqué, ceci semble être autorisé :

    La vente d’exemplaires de son œuvre par l’artiste-auteur qui en assure lui-même la reproduction ou la diffusion, ou lorsqu’il est lié à une personne par un contrat à compte d’auteur et contrat à compte à demi.

    Pouvez vous m’éclairer ,
    Merci d’avance.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pour le moment nous ne sommes pas en possession de la circulaire qui précisera les modalités d’application du décret mais votre analyse sur les modalités passées et actuelles est juste.

  • Denis Pugnère

    Je crois que nous ne pouvons que saluer les avancées que cette réforme mets en place, et remercier les syndicats et organisations professionnelles, dont l’Association MDA pour leur action…
    -Enfin le retour à un « vrai conseil d’administration » avec les représentants des syndicats et Organisations Professionnelles,
    -enfin la prise en compte sérieuse des activités [dites] « accessoires » qui font notre alimentaire de base, dont : « Les cours donnés dans l’atelier ou le studio de l’artiste-auteur, d’ateliers artistiques ou d’écriture et de la transmission du savoir de l’artiste-auteur à ses pairs »

    Bravo pour les combats et les résultats…

    Denis Pugnère,
    Adhérent depuis 1984,
    Ancien délégué du SNSP pour la Région Centre-Val de Loire

    • sonzogni colette

      J’ ai anticipé depuis des années : j’ ai toujours déclaré en revenu principal mes auto- éditions. C’ est typiquement français de toujours devoir créer d’ autres statuts juridiques. Aux USA une fois
      Créée votre société il est possible d’ ajouter d’ autres activités sans encore créer une structure. L’ administration française est d’ un compliqué ! Ce qui compte c’ est que les artistes vivent et travaillent plutôt que de remplir des paperasses.

  • Céline Gueguen

    Bonjour
    D’après ce que je comprends, les auto édités relèveraient désormais du régime des artistes auteurs. Ou bien pourraient ils encore bénéficier du régime de micro entrepreneur ? Pouvez vous me confirmer ou m’infirmer cette supposition?
    Dans l’attente de votre réponse.
    Cordialement
    C. Gueguen

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      L’autoédition sera bien prise en compte dans le cadre du régime artiste-auteur.

  • Luc Rouault

    « Ces revenus peuvent être déclarés au régime artiste-auteur en tant que revenus accessoires dans la limite de 1 200 x H SMIC (sauf ceux liés à la représentation par l’artiste-auteur de son champ professionnel exemptent de cette limite) sous réserve que l’artiste-auteur justifie de revenus artistiques dits principaux sur l’année en cours ou une des deux années précédent l’année en cours. (Mesure appliquée à partir du 1er janvier 2021) »
    A tout le moins c’est un poète de la haute administration qui a écrit ça! quel lyrisme….
    AH, aussi,
    si comme c’est mon cas, on n’a pas eu de revenu en 2019 cause d’accident, qu’on n’a donc pas eu droit aux « mesures » (démesurées) gouvernementales pour sauver l’économie des artistes qui étaient calculées sur le revenu de 19, qu’on n’a pas non plus « gagné » plus de 3000 euros dans l’année, on est quand même soumis au précompte ou pas?!
    L.R.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Nous vous remercions en tant que poète.
      Le précompte n’a aucun rapport avec l’attribution ou non des aides.
      Je vous invite à lire notre fiche sur le sujet : https://www.lamaisondesartistes.fr/site/761-2/

  • Jonqueres d’O aude

    Bonjour etant nouvellement inscrite à la M d A pouvez vous me dire en quoi consiste le précompte ?
    Merci

  • sylvie

    Bonjour et encore merci pour vos informations si précieuses.
    Suite à la réforme sur la nature des revenus et activités que vous nous détaillez, j’aimerais savoir si ce nouvel article : « – La vente d’exemplaires de son œuvre par l’artiste-auteur qui en assure lui-même la reproduction ou la diffusion, ou lorsqu’il est lié à une personne par un contrat à compte d’auteur et contrat à compte à demi ; » signifie que en tant que artistes auteur on a maintenant le droit de vendre des reproductions imprimées de ses peintures par exemple(cartes postales etc..) ,chose que l’on avait pas le droit avant, et que si j’ai bien compris on ne pouvait faire qu’en prenant un double statu(artiste auteur pour les oeuvres originales et auto entrepreneur pour des impressions mécaniques de ses oeuvres).Ce nouveau décret donne t-il maintenant le droit de vendre des reproductions imprimées de ses propres oeuvres en tant qu’artiste auteur ou bien n’ai je pas bien compris ?
    Merci beaucoup pour votre réponse , cordialement.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pour le moment nous ne sommes pas en possession de la circulaire qui précisera les modalités d’application du décret mais votre analyse sur les modalités passées et actuelles est juste.

  • Marie Réquillart

    Bonjour,
    Pourra-t-on avoir des explications en langage moins juridique.
    Merci beaucoup.

    • Antinéa Garnier

      Nous préciserons nos explications une fois la circulaire publiée.

  • Lawson

    Que prévoit la législation pour les artistes sans diffuseurs et à faibles voir très faibles revenus?
    Cordialement

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Pourriez vous préciser votre question?
      Quelques soient vos revenus, même faibles, vous devez les déclarer et être identifié au régime artiste-auteur pour ces derniers. Votre identification vous ouvre en fonction du montant de ces revenus différentes couvertures et prises en charge.
      → Au premier euro perçu et sans conditions de revenus, tout artiste-auteur bénéficie du remboursement des frais de santé (prise en charge des soins) versés par la CPAM de son lieu de résidence.
      → Avec des conditions de revenus, tout artiste-auteur valide proportionnellement des trimestres de retraite de base. Avec une assiette sociale annuelle supérieure ou égale à 600 X Heure/Smic (6 018€ en 2019) tout artiste-auteur valide quatre trimestres de retraite de base (1 trimestre = 150 X Heure/Smic = 1505 € en 2019)
      → Avec une assiette sociale annuelle (revenus pris en compte pour le calcul de vos cotisations) supérieure ou égale à 900 X Heure/Smic (9 027€ en 2019) tout artiste-auteur bénéficie des indemnités maladie, maternité, paternité, invalidité et capital décès versées par la CPAM de son lieu de résidence.
      Si vous n’atteignez pas le seuil de 900 X Heure/Smic (9 027€ en 2019) de revenus, vous pouvez surcotiser sur ce montant au lieu de votre assiette sociale réelle afin de valider 4 trimestres de retraite de base et de bénéficier des indemnités maladie, maternité, paternité, invalidité et capital décès.

  • Bouchex

    Bonjour,

    Je voudrais savoir si la notion de précompte est concernée si je vends une peinture ou un tirage numérique à un particulier ?
    Le cas échéant de décrire la démarche à entreprendre.

    Cordialement,

    Thierry BOuchex

  • Muriel Revenu

    Bonjour,
    Est-ce vous qui envoyez les dispenses de précompte?
    Auquel cas j’aimerais en recevoir une.
    Merci d’avance.

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      C’est ici le site internet de l’association.
      Vous devez contacter l’Urssaf du Limousin à ce sujet. C’est votre certificat d’immatriculation qui vaut dispense de précompte à l’heure actuelle.

  • Bordereau

    Pourquoi seuls les cours donnés dans l’atelier de l’artiste ? un certain nombre d’interventions peuvent avoir lieu dans d’autres locaux en lien avec des organismes d’état ou des associations et la note d’honoraire est alors utile pour quelques séances de transmission d’un savoir!

    • Antinéa Garnier

      Bonjour,
      Dans le cadre des revenus accessoires, les « cours » peuvent être donnés dans l’atelier de l’artiste / les « ateliers artistiques » concernent les interventions données hors de ce dernier.

  • Afficher tous les commentaires
    Cacher les commentaires
Votre commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.