Accueil » Actualité

Historique de la rue Berryer

30 avril 2018 Pas de commentaire

La Maison des Artistes : une association engagée

La Maison des Artistes, créée en 1952, est une association régie par la loi de 1901. Depuis 1965, elle assure la gestion des assurances sociales obligatoire des artistes auteurs d’œuvres graphiques et plastiques. A cet effet, l’association a été agréée par l’État pour mettre en application la Loi du 26 décembre 1964 instituant le régime de l’assurance maladie, maternité et décès des artistes professionnels. Cette nouvelle mission est déléguée à un service administratif dédié.

Une Maison menacée

La MdA a beaucoup œuvrée en faveur des artistes et de leur régime social contre les multiples réformes souhaitées successivement par les instances publiques.

En 1993, lors de la réforme fiscale portée par Jack Lang, alors Ministre de la Culture, qui instituait une taxation des artistes non plus sur leur bénéfice mais sur leur chiffre d’affaire ; La Maison des Artistes mobilisa ces derniers afin qu’ils s’unissent contre cette réforme. La manifestation fût un véritable succès : la réforme fût abandonnée .

Un autre événement majeur portant directement atteinte aux acquis sociaux fît l’objet d’un appel à une manifestation nationale des artistes. Il s’agit du projet de démantèlement de La Maison des Artistes en 2006. Ce projet, porté par l’Administration et soutenu par le Ministère de la Culture de l’époque avait pour but de retirer l’agrément énoncé ci-dessus à l’association.

En d’autres termes, le régime de la sécurité sociale des artistes-auteurs n’aurait plus été géré par ceux-ci, perdant le regard des professionnels sur les professionnels. C’est donc pour défendre leur régime sociale et leur spécificité que les artistes ont rejoint la manifestation organisée par La Maison des Artistes le 21 mars 2006 sur la place du Palais Royal à Paris. Face à cet élan de solidarité et d’unité le gouvernement abandonna le projet.

Cette tentative de suppression de La Maison des Artistes en tant qu’organisme de gestion s’est soldée par un échec.

Au même titre que le projet de fusion entre La Maison des Artistes et l’Agessa en 2013,  que la présidence de François Hollande souhaitait. Cette nouvelle réforme avait pour but d’instaurer une caisse unique de sécurité sociale et de déboucher à terme sur une fusion totale.

Pour s’opposer à ce projet, l’association La Maison des Artistes a mis en place une pétition le 15 avril 2013 qui a récolté 11440 signatures,  réparties entre : 7 692 artistes professionnels de La Maison des Artistes (67%), 233 artistes professionnels Agessa (2%) et 3 660 soutiens extérieurs (31%).

Une association sur tous les fronts

Bien que La Maison des Artistes soit présente et active sur diverses manifestations pour défendre les conditions d’exercices des artistes professionnels, l’association mène également des projets moins médiatisés mais tout aussi important avec la même finalité.

Le colloque du 30 mars 2012 organisé au Sénat en est un bon exemple. Il réunissait des politiques, des experts du monde culturel et, bien-sûr, des artistes. L’association a débattu sur la question « Artiste, un métier ? » qui a été soulevée dans le cadre d’une étude menée par la revue Area. A ce titre, c’est plus de 200 artistes qui ont répondu présent pour confronter la réalité de leur quotidien professionnel aux administrateurs et experts.

Les témoignages des artistes ont permis aux responsables politiques de remettre en questions les moyens mis à la disposition de la culture et des arts graphiques.
Pour appuyer les revendications portées par les artistes présents à ce colloque et pour fêter les 60 ans de La Maison des Artistes, un Manifeste des arts visuels portant 15 revendications pour les arts graphiques et plastiques a été élaboré.

Cette dernière est une synthèse des propositions recueillies suite à une consultation organisée par La MdA auprès ses 17 000 adhérents en 2012, répartis sur l’ensemble du territoire. Il s’agit d’un support pour relancer le débat, présenter des propositions, exiger des actions significatives pour que les artistes ne soient plus les « laissés pour compte » des politiques culturelles.

Les propositions qu’il contient sont toujours d’actualités et servent d’outils de réflexion. Il est disponible ici

Les efforts mis en œuvre par La Maison des Artistes sont nombreux. Que cela soit sur le terrain, en tête de manifestation ou par des biais textuels et des prises de paroles, l’association reste mobilisée.

 

 

Laissez un commentaire :

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi vous abonner à ces commentaire via RSS.

Restez courtois et dans le sujet.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>