Accueil » Actualité

RAAP-IRCEC… La retraite complémentaire des artistes auteurs au taux unique de 8% dès 2016

21 mai 2015 4 commentaires

Le projet de réforme de la retraite complémentaire des artistes auteurs, lancé l’année dernière, fait actuellement l’objet d’un cycle de concertations auprès des organisations représentatives des artistes auteurs. La Maison des Artistes a été auditionnée par le Régime des Artistes Auteurs Professionnels (RAAP) le 2 avril dernier.
Elle a alerté la direction du RAAP sur les conséquences dramatiques de l’application d’un taux unique de 8%, sur la situation, déjà fragilisée, des artistes auteurs.

 

La colère monte… La révolte gronde….

En juillet 2014, La Maison des Artistes s’interrogeait sur les conséquences d’une retraite complémentaire au taux unique de 8%, qui sans nul doute allait pénaliser les artistes auteurs affiliés les plus précaires. (lire l’article http://www.lamaisondesartistes.fr/site/ircec-raap/)

Pour ne pas déroger à ses principes d’écoute et d’ouverture, dans un souci d’éclaircissement, La Maison des Artistes a rencontré en avril dernier les représentants du RAAP-IRCEC au sujet de cette réforme de la retraite complémentaire, dans le cadre d’un programme de consultations voulu par le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales..

Malgré cette intention de dialogue, La Maison des Artistes déplore l’absence de concertations préalables et regrette la prise de décision interne du RAAP d’un taux unique de 8%.

De plus, elle a eu, hélas, confirmation que l’objet de la rencontre ne portait pas sur une possible redéfinition de ce taux, mais sur les modalités de son application dès 2016 et la nécessaire information pédagogique à engager auprès des artistes auteurs afin de ne pas s’attirer les foudres des uns et des autres.

Une pétition circule…Qu’en est-il ?

A ce niveau, c’est un échec.

Pour preuve, la pétition qui circule actuellement.

Les organisations professionnelles à l’origine de cette pétition n’ayant pas souhaité y associer La Maison des Artistes, elle ne peut vous inciter à la signer..Cependant, La Maison des Artistes invite les artistes auteurs concernés :

–  à prendre connaissance, si ce n’est déjà fait, du projet de réforme (http://www.ircec.fr/fr/actualites-14/detail-reforme-du-raap-en-2016-le-regime-de-retraite-complementaire-des-auteurs-pourquoi-une-reforme-20 + http://www.lamaisondesartistes.fr/site/wp-content/uploads/downloads/2014/07/LA-REFORME-DU-RAAP-EN-2016.pdf)

–  et à manifester leur opposition ou leur satisfaction vis-à-vis de cette réforme directement auprès du RAAP-IRCEC à contact@ircec.fr

Ainsi, cela traduira objectivement la parole directe des artistes auteurs que le RAAP-IRCEC devra à prendre en compte pour répondre à nos interrogations et nos craintes quant aux conséquences non négligeables qu’une telle augmentation aura sur les finances de chacun(e).

Pourquoi l’absence de concertation sur ce taux ?

Les explications du RAAP-IRCEC sont-elles convaincantes ?

D’autres sources de financement sont-elles envisageables, par quels contributeurs et est-ce possible légalement ?

Autant de questions qui demeurent en suspens.

 

Quelle est la position du siège social de La Maison des Artistes ?

La Maison des Artistes au cours de cette rencontre avec le RAAP-IRCEC, a pris acte de la volonté d’une montée en charge progressive, de l’étude du rachat défiscalisé des années antérieures, du maintien d’un seuil d’affiliation sans rapport avec le seuil du régime de base qui est appelé à évoluer.

Mais ces intentions régleront-elles la problématique du taux ?

Il est certes fort louable de souhaiter que chaque artistes auteur professionnel bénéficie plus tard d’une retraite complémentaire plus conséquente à ce qu’elle est à ce jour pour certains, mais à quel prix ?

En matière de paiements de charges et de prévoyance, la majorité des artistes auteurs sont préoccupés légitimement par ce qu’est aujourd’hui, ce que sera demain mais peu par ce que sera l’avenir plus ou moins lointain.

Car ce n’est plus un petit sacrifice pour l’avenir que l’on demande à nombre d’artistes auteurs comme on pu le faire nos grands-parents ou arrières-grands-parents pour bénéficier aujourd’hui de retraites complémentaires confortables, mais une véritable saignée dans un budget bien souvent limité  !

Que se passera-t-il lorsque d’aucun ne pourra plus honorer ses charges ? Les syndicats, les organisations professionnelles des arts graphiques et plastiques ouvriront-ils leur caisse, gratteront-ils les fonds de tiroirs ? Les Commissions d’aide sociale des organismes concernés prendront-ils toutes les demandes en considération ? Non, c’est évident.

Nous constatons trop souvent de nombreuses difficultés de paiements des cotisations sociales du régime de base des artistes auteurs. Nos craintes sont, que le Bureau d’Aide Sociale du siège de La Maison des Artistes basé sur le principe originel de l’entraide, soit totalement débordé et dans l’impossibilité, faute de moyens suffisants, de répondre aux demandes légitimes de prise en charge des artistes auteurs.

La Maison des Artistes espère par conséquent du RAAP-IRCEC un geste fort, un geste d’apaisement en ouvrant de véritables concertations et négociations à la base de cette réforme afin d’éviter un enlisement de la situation et un conflit qui risque d’être contre-productifs pour les artistes auteurs.

Le Bureau de La Maison des Artistes

4 Commentaires »

  • Mik dit :

    Je trouve également que la pétition qui circule n’est pas mise en avant… c’est bien celle-ci http://www.reforme-raap.org/ ?

  • Mik dit :

    Réforme ahurissante… déjà dur de payer toutes les charges MDA et l’IRCEC à l’option minimale, j’ai écrit par mail à l’IRCEC, faisons-le tous.

  • stand parapluie dit :

    Quoi dire de plus ? Vous avez tout résumé dans cet
    article. Très intéressant

  • janou dit :

    Bonjour,

    et pourquoi ne pas reagir comme toutes les organisations professionnelles actuellement, faire des blocus aux entrées de musées…..

    Sans artistes, pas d’expos, pas de salles remplies….

Laissez un commentaire :

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi vous abonner à ces commentaire via RSS.

Restez courtois et dans le sujet.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>