Accueil » Actualité, Informations professionnelles

POUR que vive le Manifeste des arts visuels !

29 juin 2012 130 commentaires

 

Pour ses 60 ans (1952-2012), La Maison des Artistes, la plus grande association d’artistes des arts visuels en France, se mobilise pour défendre la condition des artistes des arts visuels, pour qu’ils reprennent leur place au sein de la cité, grâce au Manifeste des arts visuels.

Synthèse des nombreuses contributions reçues depuis 6 mois des artistes professionnels adhérents de La Maison des Artistes, ce Manifeste brosse, en 15 revendications, ce que devrait être la réalité d’un artiste professionnel aujourd’hui.
Porté à la connaissance des candidats à la Présidentielle comme aux élections législatives, ce Manifeste est une véritable déclaration des droits des artistes.
Il est le reflet de la parole d’artistes à un interlocuteur qui est l’Etat culturel.
Ce Manifeste est là pour dire : “Nous les artistes, nous sommes là et voulons être entendus,
reconnus et considérés par les pouvoirs publics”.

Aidez nous à faire entendre la voix des artistes : diffusez le Manifeste sur vos sites internet, vos réseaux sociaux, et auprès de vos contacts :

Téléchargez le Manifeste des Arts Visuels

130 Commentaires »

  • L’Etat au cœur du marché de l’art contemporain. Interview de Christine Sourgins – Contribuables Associés dit :

    […] contemporain » (La Table Ronde, 2005). Interview.La Maison des artistes vient de publier un « Manifeste des Arts visuels » . Signé par 17 000 artistes, ce texte inédit dénonce l’existence en France d’un art […]

  • limone dit :

    SUJET : MAISON DES ARTISTES

    Bonjour,
    la maison des artistes a été créée pour statuer sur des personnes produisent des oeuvres (définition de la MDA) ; hors des graphistes, webmasters, animateurs web, video travaillant pour des entreprises ou même France Télévision ont ce statut.
    C’est une fraude géante et banalisée ! un graphiste qui travaille pour des marques, entreprises n’est pas un artiste ! l’art et l’art appliqué, ce n’est pas la même chose !!!!!!

    les graphistes, webmasters, animateurs web, video ne produisent pas d’oeuvre.
    Un logo n’est pas une oeuvre, ni une charte graphique, ni une identité visuelle !!!
    quelle honte !!!

    je fais en partie le meme métier mais associé à l’architecture et je souffre de cette concurrence déloyale car j’ai des charges plus importantes étant obligé d’être en SARL !!!!! quelle honte !!!!

  • limone dit :

    car il ne produit pas d’oeuvre.
    Un logo n’est pas une oeuvre, ni une charte graphique, ni une identité visuelle !!!

  • limone dit :

    un graphiste qui travaille pour des marques, entreprises n’est pas un artiste !
    l’art et l’art appliqué, ce n’est pas la même chose !!!!!!
    quelle honte !!!

  • damay dit :

    De plus en plus d’artistes ou de pseudo artistes !; Une population bigarrée si on regarde le net avec toutes les œuvres clinquantes , il faut le dire de bas de gamme ou de moyenne gamme pour la plupart !; à moins de visiter certains sites de choix , peu nombreux !
    Une société qui favorise et encourage la créativité, certes !: pourquoi acheter une œuvre d’art alors qu’on vous donne toutes les astuces pour vous la faire vous même !;
    J’ajouterais le marché “dérégulé”, mais aussi les manques de repères sur les prix , et sur les matières, en cause la mondialisation; La “dématérialisation” de la société , ou le virtuel immédiat prend le pas sur des investissements durables comme l’achat d’une œuvre matérielle, sculpture ou peinture !

    Les arts plastiques véritables, ne peuvent que devoir inéluctablement se diriger vers leurs racines : sinon le chemin de la dé- matérialisation donnera de l’expressivité mais pas de grandes valeurs: les artistes plasticiens deviendront des personnages de théâtre, de spectacle !.
    m d

  • Mo dit :

    Hey,
    Rémois, pour ma part, je suis graphiste Visual ID et je suis à la MDA depuis 10 ans et je trouve ca formidable.
    Belle journée à tous
    Mo

  • Les services de La Maison des Artistes | La Maison des Artistes dit :

    […] et défense Commission prévention Veille professionnelle et valorisation du statut auprès des pouvoirs publics Défense de vos […]

  • mam dit :

    ça viendra peut être ! avec le rassemblement des caisses ! mais pour le moment ça fait plaisir de voir sa caisse trancher sur une telle décision ! oui une oeuvre de l’esprit n’est pas un objet utile ! c’est bien de ne pas mettre tout dans le même sac!

    l’institution manifeste une compétence, celle de savoir décider qui fait quoi;
    – l’institution a droit de reconnaissance, pourvu qu’
    elle ne défaille pas ! mais cela lui est elle possible ?

    md artiste

  • luttenbacher dit :

    Eh bien en ce qui me concerne, le fnac a acheté mon travail pour les collections permanentes d’un grand musée, ce qui ne signifie pas que je roule sur l’or,mais malgré cette reconnaissance je n’ai toujours pas accès a la maison des artistes malgré mes trois demandes d’affiliation.
    Je ne fais que des pièces uniques, qui nécessitent des recherches, mon travail est vendu en exclisivité par les galeries d’art etc , mais il se trouve que ces pièces sont apparentés aux bijoux et là ça coince.
    Je suis une artiste de la matière ! je me déclare joaillier sculpteur et mon travail en est la preuve !
    la maison des artistes me refuse 3 fois motif “les bijoux ne sont pas des oeuvres d’esprit ”
    Je ne peux même pas faire de commentaire !

  • GALEGO jorge dit :

    RIEN sur le problème des ventes aux enchères et des oeuvres d’Artistes vivants,réalisées sans un minimun décent obligatoire!
    Ainsi que certaines salles de ventes inaccesibles aux Artistes pourtant déclarés de la MDA !..
    Décevant!
    jg

  • florehelia dit :

    bonjour

    je trouve simplement étrange qu’il faille être artiste pour être reconnu artiste.
    dans le sens où soit on est artiste, meme si on n’a pas gagné beaucoup d’argent mais on a produit des travaux, cependant même Yves Klein oeuvrait le vide!!, soit on en l’est pas.

    et pour pouvoir gagner de l’argent en tant qu’artiste il faut avoir le statut d’artiste, or on n’a pas le statut d’artiste tant qu’on n’a pas vendu, serpent qui se mort la queue, orobouros?? énigme pigmalion ? bug informatique???

    cherchez pas c’est logique
    qu’il y ait une scission entre artiste et artiste non reconnus.
    indépendamment d’avoir réalisé un travail suffisant et pertinent pour ETRE ARTISTE ou FAIRE ARTISTE,
    il faut juste que l’art se définisse comme appartenant au marché, ou s’en libère, ou qu’il prenne conscience de lui même….

  • jean jacques Marchal dit :

    Jean jacques artiste peintre non affilie a la MDA pour cause de.. temps …en effet le temps c’ est de l’ argent..

    Pourquoi , puisque l’on ne parle ici que d’ argent, n’ est-ce pas ?, vous ne mettez pas en cause l’ organisation monetaire de la societe francaise et autre, n’ est-ce pas ?…pourquoi donc , comme dans d’ autres pays , n y at-il pas un numero obligatoire donne par l’Etat pour tout citoyen travailleur independant, a mettre sur une facture de vente/declaration d impots , garantissant une retraite/securite sociale en proportion ? Artiste ou pas .Nous vivons dans une Republique , nous sommes egaux en Droits sinon fraternels…nous les artistes sommes differends n’ est-ce pas ? cela ne veut-il pas dire que , contrairement aux autres , nous reclamons seulement le reclamable….republicain .
    Si vous n’ etes pas d’ accord avec cela , pourquoi ne votez-vous pas pour un parti preconisant une societe sans argent , gratuite pour tous ? Trop difficile a penser pour vous?
    Pourtant tres facile a realiser…
    merci.

  • dan dit :

    Bravo pour votre manifeste, dommage qu’il est à peine lisible.

  • admin dit :

    Réponse à Gulyas

    Nous sommes tout à fait d’accord avec vous sur le fait de plutôt informer que de punir, c’est d’ailleurs ce que fait La Maison des Artistes à travers les communiqués adressés régulièrement aux Ministères, Préfets, collectivités territoriales, organisateurs d’exposition, CAf, Urssaf, Centre des Impôts, Pôle Emploi etc.
    Cependant, notre capacité d’action est limitée à nos propres moyens et sans l’aide d’une campagne officielle des Ministères de tutelle et/ou des Urssaf, l’information que nous faisons perd en efficacité.

    Quant à Internet, c’est un moyen rapide et économique qui certes, ne remplacera pas le papier (d’où l’édition et la diffusion de dépliants d’information MdA ou encore des réunions d’information à Paris et en région)mais qui répond dans une grande majorité au besoin d’information des artistes futurs professionnels.

    La Maison des Artistes

  • gulyas dit :

    Après avoir parcouru certain commentaire je me rend compte que comme d’habitude on parle de punir au lieu d’informer. Cela fait 12 ans que j’ai quitté la France et cela fait 30 ans que je peint (d’abord amateur puis etc.) et bien j’ai entendu parler de L’AGESSA seulement aujourd’hui et de la maison des artistes seulement depuis 6 mois. Il y a t-il pas un problème quelques part ?

    Si Les artistes amateurs étaient encouragés et guidés pour connaitre leur devoir et droits et pour ce perfectionner et bien nous aurions une nation plus fort artistiquement et ces même artiste ne fuiraient pas a l’étranger pour évoluer dans le milieu artistique.

    Internet : je vous avous que je suis fatigué d’aller sur internet. Tous les jours il faut y aller pour rechercher les appels d’artistes, mettre a jours sont site internet, répondre a des galeries, clients ou amis etc… Peut-être pourrions nous simplifier l’accès au information. Internet c’est bien mais le vieux papier ! Pouvoir recevoir l’offre de commander tel ou tel livre, manifest ou tout autres documents, directement par une offre dans la boite aux lettres serait une façon de donner l’information directement aux artistes amateur, en émergence ou professionnels de manière plus directe et en leur laissant le temps de créer.

    Enfin beaucoup de commentaires intéressants mais n’oublions pas de partager l’information de bouche a oreille, de parents a enfants, de voisin a voisine etc.. c’est comme cela que nous garderons le niveaux de qualités.

  • Le cercle des liberaux » QUEL EST LE RÔLE DE L’ETAT DANS LE MARCHE DE L’ART dit :

    […] Maison des artistes vient de publier un « Manifeste des Arts visuels » . Signé par 17 000 artistes, ce texte inédit dénonce l’existence en France d’un art […]

  • PEYRET dit :

    Bonjour,

    Après avoir parcouru les diverses interventions avec lesquelles je suis bien évidemment d’accord quant au respect de la législation, je souhaite ajouter ma contribution:
    1. Oui, il est insupportable de se trouver confronté régulièrement au paracommercialisme. Je le combat depuis de nombreuses années, y compris contre France2 qui diffusait une émission présentant des sites de vente sans distinction amateur/professionnel (dépôt de plainte).
    Toutes les mairies, offices de tourisme, banques, restaurants, magasins, etc,etc… sont dans l’illégalité.
    Alors, on peut discuter de l’opportunité de modifier les règles, mais tant qu’elles existent, elles doivent s’appliquer à tous de la même façon.
    2. Je viens de lancer un concept ( je n’ai rien inventé!) dans ma région, qui peut contrer ces dérives: la location d’oeuvres d’art. Ça a l’air de prendre… (voir sur le site : http://www.plateforme-athenee.org)
    Plutôt que d’exposer illégalement, je conseille de louer avec les avantages fiscaux qui sont liés et les facilités proposées : souplesse, changement, limitation des risques…

    3. D’accord également pour la large diffusion du Manifeste.
    Petite question :
    comment faire respecter par exemple le 1% lorsque un Maire dit “NON” ? comment faire respecter le droit de présentation lorsque une mairie ou un Office de Tourisme ou une Association, ou autre… se satisfait d’amateurs qui ne coûtent rien, qui sont même prêts à payer pour se faire voir!…

    4. Qu’en est-il également des magasins tels que CULTURA qui expose sans vergogne avec affichage des prix, sans préoccupation du statut de l’exposé et SANS être soumis aux obligations de diffuseur d’art!
    Va-t-on enfin agir ou sont-ils intouchables?
    Je suis prêt à le faire si tant est qu’une délégation de pouvoir par la MDA m’est donnée.
    Prenons l’argent où il se trouve et pour aider réellement les artistes – sans l’aide des institutionnels et autres CIPAC, DRAC etc…

    Monsieur le Président, votre rôle est, je le pense de guider vos brebis ( et non pas vos moutons), artistes qui seront prêts à défendre leur métier.
    Une lettre revendicative auprès de chaque député est-elle envisageable?
    Une pétition en ligne “protégeons le métier d’artiste” est-elle possible?
    d’autres idées sont à émettre.
    Seul, nous sommes faibles. Ensemble nous devons gagner.
    Pal
    MDA P552442

  • jorge GALEGO dit :

    bonjour à tous!
    juste queques mots pour faire connaitre un nouvel espace original de visibilité pour les peintres et sculpteurs déclarés à la MDA :
    http://www.dailymotion.com/artistesvideosflash

  • md dit :

    artiste affilié je me rends compte que nombreux sont les artistes mda qui ne connaissent pas le manifeste; soit parce qu’ils n’en voient pas l’intérêt , soit parce qu’ils ne consultent pas internet …

    Dans ma région du Sud – Est , ce ne sont pas les artistes amateurs qui manquent, mais dans ces messages ci – dessus , je me rends compte aussi que des artistes affiliés veulent mener un faux combat !; Dom Quichotte contre ses moulins ! Car les institutions qui favorisent les arts créatifs en France ne manquent pas ! les collectivités aussi ! chaque jour (ou presque ) de mon journal local nous donne une demi page sur l’exposition de tel ou tel peintre, ou telle ou telle association de peintres, de tous ages. Je ne vois pas très bien ce que les artistes professionnels peuvent empêcher ? les expos d’amateurs ? les ventes ? Je pense qu’il faudrait préciser ; quel est l’acte licite et celui illicite ?

    Par ailleurs je ressent l’opportunité du manifeste, et aussi de sa diffusion ; trop peu d’artistes ne le connaissent pas visiblement , et aussi d’élus apparemment.

    Je pense que notre époque nous entraîne à une vraie réflexion, et surtout qu’il va falloir prendre partie ; aujourd’hui l’artiste professionnel doit être connu , et prendre sa place au sein de la société et de la culture par son action créatrice et son acte artistique, son acte de travail qui contient une originalité propre.
    Je pense que ce terme de « travail » donne des droits à l’artiste, pas seulement des droits de citoyen mais des droits d’actif, au même titre qu’une entreprise qui génère des plus values sociales, une action en terme économique, ou un intérêt culturel…

    Je me joins à des réactions et à une sensibilité aussi lorsque je vois un amateurisme côtoyer un professionnalisme sans en prendre les mêmes règles , tout en essayant d’afficher la même image ; mais je ne suis pas sur que la ressemblance des deux soit aussi grande qu’on le dise, tant dans l’action sociale , que dans l’objet créé. L’amateurisme peut avoir sa place propre, et son intérêt social…

    Ce qui me gène le plus , c’est la confusion de tout : regrouper sous le titre d’artiste tout ce qui produit un objet de dimension esthétique, ou tout ce qui veut s’appeler « artiste », ou tout ce que les médias placent dans cette rubrique. Toutefois en parlant de médias je remarque aussi que ceux les plus sérieux ne parlent pas d’ « artistes » en terme galvaudés, ou d’amalgame.

    J’exprime donc ici le souhait que le manifeste reste clairement accessible sur le site de la mda , aussi longtemps qu’il ne sera pas connu de tous les artistes.

    J’exprime aussi le souhait que les artistes professionnels aient conscience du rôle qu’ils ont dans la diffusion du manifeste , et dans le combat pour la défense du statut ; dans ce terme de statut celui- ci mériterait des précisions : si on m’interroge sur la différence qu’il y a entre un peintre amateur et un peintre pro ; quelle est ma réponse ? je ne peux pas vraiment me baser sur des termes équivoques ; un artisan d’art produit –il des œuvres d’art ? est –il artiste ? dans ce cas peut –il placer son œuvre sur le marché au même titre qu’un artiste dit professionnel ?

    En dehors de critères bien précis , comment distinguer ? c’est peut être : la « création placée sous l’angle du travail » , qui distingue l’artiste pro. Dans ce cas l’aspect social est immédiat , et l’aspect politique aussi d’ailleurs il me semble !

    Artistes à vos claviers ; qu’en pensez- vous ?

    MD

  • admin dit :

    Réponse à alex

    Ce site internet a été conçu comme un blog pour que chacun puisse s’exprimer comme il l’entend et que les commentaires reflètent le ressenti des artistes d’aujourd’hui, nous ne reviendrons pas sur vos propos concernant La Maison des Artistes.

    Cependant, nous nous devons de rétablir la vérité quant à l’obligation de se déclarer non seulement aux impôts mais aussi à La Maison des Artistes.

    Pourquoi ? pas parce qu’il s’agit de La Maison des Artistes.
    Mais parce que toute activité professionnelle en France, c’est-à-dire celle qui fait l’objet d’une rémunération, doit être déclarée fiscalement ET socialement, selon le principe de la sécurité sociale par répartition.
    Or, c’est La Maison des Artistes qui, jusqu’à maintenant, est agréée pour gérer les assurances sociales des artistes auteurs des arts visuels.
    Le jour où ça sera un autre organisme, il faudra s’acquitter des cotisations sociales à cet autre organisme.

    La Maison des Artistes

  • alex dit :

    En réaction au manifeste des arts visuels:

    Le véritable problème n’est du ressort d’aucune politique culturelle, ne sera pas réglé à coup de subventions et ne relève pas d’un soit-disant complot de “ceux qui tirent les ficelles”.

    Le problème est qu’il y a beaucoup trop d’artistes – dont très peu sont talentueux – et peu d’acheteurs. Le génie ignoré est un mythe; ceux qui produisent des oeuvres de qualité n’ont jamais eu autant de moyens de les montrer qu’aujourd’hui.

    La seule injustice est que l’art est une pratique élitiste. Les artistes n’ont jamais gagné leur vie grâce au grand public – les gens sont généralement incultes; le foot, la TV et internet achèvent de les abrutir complètement. Les artistes ont toujours gagné leur vie grâce aux princes et aux mécènes – les fameux “riches” (d’ailleurs la Maison des Artistes n’a-elle pas largement profité du mécénat des Rothschild?).

    Pourquoi? C’est évident: la majorité des gens n’ont ni les moyens, ni même l’idée de s’intéresser à quelque chose d’aussi non-utilitaire que l’art. Ils s’intéressent à combien ils peuvent mettre dans leur caddie. L’art est un luxe qu’on se permet quand on n’a pas à se demander comment on boucle les fins de mois.

    Le marché de l’art a donc toujours été un petit monde d’initiés, et il y a de fortes chances que ça reste ainsi. Le seul moyen de réagir à cela est de bosser, bosser, bosser, afin de produire les oeuvres de la plus haute qualité, susceptibles d’intéresser des acheteurs. Il faut connaître le marché, lieux d’expo, galeristes, collectionneurs, savoir qui s’intéresse à quoi, qui est spécialiste de telle discipline, etc.

    Alors oui, les institutions culturelles publiques sont squattées par des experts en communication et cirage de parquet. Cela dit l’art d’Etat a toujours été avant tout un instrument de propagande, donc rien d’étonnant: pour en être il faut jouer le jeu… Hé! Mais il reste les collectionneurs privés! Le hic c’est qu’ils sont peu nombreux et n’achètent que ce qu’ils aiment, et qui souvent aussi doit briller (et que bouh! ce sont de méchants riches!), et on revient au problème fondamental, à savoir qu’il y a trop d’artistes – dont très peu sont talentueux – et peu de d’acheteurs.

    Ce manifeste ne s’intéresse pas aux artistes ni à la politique culturelle. Il ne s’intéresse qu’à la MDA et à ses cotisants, et vise manifestement rien moins que l’interdiction de l’exercice d’une pratique artistique en amateur. Inutile de vous dire qu’en tant qu’atteinte à ma liberté j’y suis plus qu’hostile.

    La MDA est devenu exactement ce qu’elle reproche à l’Etat: un monstre qui se nourrit d’elle-même, avide de subventions, cotisations et autres prélèvements. Eh bien moi je dis vive les amateurs! S’ils font de l’ombre à certains professionnels, c’est que ces derniers ne sont pas assez bons artistes.

    Vive l’art!
    alex

    P.S. On ne nous dit pas tout! Pour info on peut être artiste amateur et parfaitement en règle; il suffit de le signaler au centre des impôts et le déclarer dans ses revenus.

  • POUR que vive le Manifeste des arts visuels ! | La Maison des Artistes | Passeurs d'émotions dit :

    […] POUR que vive le Manifeste des arts visuels ! | La Maison des Artistes. […]

  • edith mohah dit :

    Pour moi et pour répondre à Michel (ci – dessus) la question des amateurs relève plus d’un problème qui crée la confusion chez le public; on dit “artiste” pour celui qui expose , ou qui peint , ou autre ( d’ailleurs le mot “artiste devrait être protégé !); on parle même d'”artiste de la politique” ! ou dans d’autre domaines…
    Mais la question des amateurs-artistes crée la confusion surtout chez ceux qui ne sont pas avertis , (mais hélas même parfois chez les mairies…!); un des moyens de contrer le problème, je pense, pour que le public , ou envers le potentiel acheteur d’oeuvre, est le -regroupement- des artistes pros (on va dire “artistes- auteur”), et la distinction;
    comment se distinguer de l’amateur ? je pense que ça se joue dans l’oeuvre , mais ça se voit aussi dans le rapport franc envers le marché; c’est “pignon sur rue”, c’est l’ “exibition” sans feinte dans le plan de la com’ , etc…

    @+
    artiste- auteur

  • edith mohah dit :

    personnellement je remercie mr Patrick Dupré qui me fait connaître l’ircec entre autre ; je me demandais justement à quoi sert de cotiser volontairement à l’ircec lorsqu’un bénéfice est inférieur à 8271 euros ( 8271 actuellement )…
    Concernant des artistes amateurs; si leur oeuvre est si bien , pourquoi ne vendent – ils pas ? et s’ils vendent pourquoi ne s’inscrivent -ils pas à la mda ?
    Pour les salons ou expositions d’art… à suivre…

  • Michel dit :

    Bonjour à tous
    Depuis bien des années, je ne participe plus à aucun salon car ce sont très souvent des inscrits à la MdA (taxés et assujettis)qui organisent ces salons où pullulent les amateurs. Il faudrait que nous en fassions tous autant et que les amateurs se débrouilent entre eux pour organiser leurs salons au black.
    De plus, quand les controleurs veulent bien se donner la peine de controler, ils savent faire. Je suis certain que 1 seule personne en qq jours peut faire tomber tout le système, il suffit de faire une vérif sur les qq grands salons parisiens et on assisterait partout en France à la déconfiture complète des amateurs.
    Si vous voulez savoir comment faire, vous me demandez!
    Amitiés aux MdArtistes exclusivement.

  • Dupré Patrick dit :

    Montpellier le 6 -10 – 2012

    MDA réponse à “Manifeste”

    Demande expressément à Monsieur le président de la MDA de ne pas censurer cette lettre Elle représente un témoignage d’un artiste de la MDA .

    Il me semble que j’ ai déjà écris quelques réponses ici ,mais je pense avoir été censuré .

    “hors la loi” Pas inscris ,Pas de statut .Pas le droit d’exposer ,pas le droit de vendre .
    L’Artiste à l’heure actuelle,comme il y a des siècles n’ a pas de vrais statuts .Les Roms de l’arts .

    Patrick Dupré
    Inscris de 1970 à 2002
    N° d’ordre de la MDA DO34375 – N° Secu : 1451075106160

    ,Je peu vous affirmer qu’il y a un paquet d’artistes « amateurs« qui sont bien supérieur
    A ce que vous nommez « Artiste Professionnel «
    Je connais un paquet d’artistes peintre, qui pendant toute leur vie de pseudo artiste ont inlassablement repeint les mêmes paysages pour vendre aux touristes et certaines galeries commerciales.
    Pour moi ce sont des artisans de la peinture ,pas des artistes .

    Si tu n’est pas inscris à la MDA tu n’est pas un vrais artiste .tu est un con ,pire tu est un amateur qui travail au Noir .

    Cela me rappel le temps, dans les années 1987 ou j’ allais à Budapest,derrière le rideau de fer. je devais me marier avec une belle Hongroise.

    Elle me disait quelle était obligé de prendre sa carte du parti pour pouvoir faire ses études et avoir un diplôme ( ROUGE )

    Toutes les conneries en réponses à votre manifeste ,que je lis sur ce site ressemble un peu à ce qui se passait dans le système communiste et qui est toujours valable en France actuellement .

    Si ta pas ta carte de la MDA ,tu est punis .

    Parfaitement OK avec tous pour le Ras le bol complet du système commercial Galeristes ,Fiac, Non pour payer pour exposer etc .

    J’ai été le dernier des ( vrais )artiste de Paris à exposer en plein air gratuitement tous les we Boulevard St Michel de 1967 à 1971 ;
    J’ avais ma carte d’artiste de la Rue Berryer et l’autorisation de la Préfecture de Paris .
    J’ ai même déballé mes tableaux entre 2 charges de CRS pendant les Barricades 68 .

    Quelques mots à Monsieur le Président de la MDA .

    Vous avez oublié plusieurs points important dans votre manifeste.

    A /
    Pour commencer dans votre manifeste, il vous faut réhabiliter les lieux de la Maison des Artistes. Pour les Artistes .

    Il y a bien 20 ans, j’étais venu pour prendre rdv pour des problèmes d’avocat et de papiers plus en règles ;

    J’ai été étonné de voir autant de bureaux et de Sté qui habitaient les lieux du 12 rue Berryer Paris 8 .
    Centre de la Photo ,Bureau d’une speudo entreprise (Sacem ) et d’autres activités plus bureaucratique qu’artistique .
    Ca ressemblait plus à une annexe de Bercy qu’à une Maison d’Artistes .

    Si mes souvenirs sont intacts, la Maison des Artistes à été offert ( pour les artistes) par la famille Rothschild,
    Donc ,il faut que toutes les personnes qui ne sont pas des artistes ,des vrais, pas uniquement ceux qui ont l’ appellation officiel MDA quittent les lieux ;

    Il faut rendre les lieux aux artistes .

    Question :
    Actuellement ,il y a combien d’artistes qui habitent au 9 rue Berryer ?
    Combien d’ateliers d’artiste et de materiel utilisable par les artistes ?
    :
    Que l’emplacement du 9 rue Berryer soit exclusivement réservé à des expositions et ateliers et animations d’artistes.Gérées par des artistes .

    J’ ai plusieurs Presses Taille douce Ledeuil « introuvable à l’heure actuel « dans mon atelier ,je pourrais bien les mettre rue Berryer à la disposition des graveurs de la région et de passage .
    Je revendique la MDA pour y installer mon atelier de gravure avec mon matériel pour le bénéfice de toute la communauté d’artiste graveur de France ..

    Je ne pense pas que la famille Rothschild, ai réalisée une donations pour héberger des annexes de fonctionnaires et de bureaucrates travaillant du stylo plutôt que du pinceau .

    Les membres de la MDA représentent qu’une minorité des artistes de France. Ils n’ont pas le droit de faire bande à part prétextant qu’il y a qu’eux qui sont en règles, donc pendre des décisions et faire des plants d’avenir concernant uniquement les inscrits des registres de l’Urssaf .

    B /

    Un des rares avantage qu’il y avait il y a encore deux ans pour un artiste ( ce que j’ ai eu pendant toute ma vie d’artiste avec ma femme et mes enfants ) et que l’inscription à la Sécu des artistes d’un seul membre de la famille permettait à tous les autres membres de bénéficier des remboursements ;même si un des membres exerçait une autre activité ou était en SARL .
    Notre cher disparu Sarko à supprimé tout ça .il y a deux ans .

    Le papa est artiste,il cotise à la MDA,
    La maman fait des ménages,car être artiste c’est crever la faim ,il faut bosser plus pour gagner plus !!!
    Maintenant la maman aussi est obligée de cotiser.
    2 cotisations pour une seule famille au lieu d’une seul il y a encore deux ans .
    Sarko à réussi à piquer 800 € de plus par an à près de 1000 familles d’artistes .

    C /
    Je demande à Monsieur le Président de déposer une plainte et de poursuivre en justice l’organisme de retraire la IRSEC :

    Je porte témoignage que L’organisme IRCEC n’ a jamais payé ma retraite complémentaire depuis trois ans,malgré me différentes lettres que je leur ai adressées leur signalant que je prenais ma retraire Début 2010 .

    J’ai 67ans , je prend ma retraite depuis novembre 2010 ,un an avant en 2009 ,j’ ai prévenu L’IRCEC de faire le nécessaire pour qu’il paye ma retraite complémentaire .Pas de réponse Relance en 2011 et encore relance en janvier 2012.Toujours pas de règlement.

    Je touche 470 € de retraite + un complément d’aide social afin d’arriver au minimum vieillesse de 770€ .
    Même si l’IRCEC payait ma retraite complémentaire je serrais toujours en dessous du minimum vieillesse . Donc j’ aurais toujours une aide social pour arriver au minimum vieillesse .
    L’IRCEC le sais et ne paye pas les retraites. Il vole de l’ argent à l’Etat indirectement .

    Il me semble qu’en justice c’est une utilisation frauduleuse de l’ argent public .

    Il faut rendre public cette affaire et envoyer tout ce beau monde devant les tribunaux.

    l’IRCEC vous envoie ses Huissiers si vous etes en retard de règlement de vos cotisations .
    Lui ne paye pas les retraites des artistes qui ont étés obligé de, force de payer des cotisations .Il y a une arnaque il me semble .

    Cordialement

    Patrick Dupré

    PS :
    Pour terminer ,à 67 ans et pour être en règle et ne pas bosser au Noir ,je viens de m’inscrire comme ” Auto entrepreneur” J’ ai plusieurs activitées ,toutes tournent autour de la création voir expression corporel, car je suis aussi en plus de graveur,spécialiste du Braille et des reliefs tactile,prof de Tango Argentin ;Je réalise aussi une collection de bijoux Op Art pour ma fille .Donc afin de facturer et principalement avoir une protection social,il me semble que c’est la meilleur actuellement des statuts.De ce metre Auto entrepreneur .

    J’ avais bien envisagé de nouveau m’inscrire à la MDA ,mais d’entrée, je suis en dessous des minimum . De plus je suis persuadé que je serrais aussi obligé de cotiser à L’IRCEC qui ne me paye pas ma retraite . Chercher l’erreur Monsieur le Président .

  • franchesci dit :

    Bonjour,
    Je vous lis et je rigole !
    Venez faire une petit tour en Corse, c’est pire, les copains et je le déplore..depuis des années je signale les magouilles mais en vain : les galeristes qui ont pignons sur rue le sont subitement devenus et n’ont aucun compétence en art pour vendre vos toiles mais vous rackettent autant que les autres, les artistes déclarés sont quasi inexistants et pire, n’obtiennent jamais les salles d’expos, a contrario du cousin du cousin du cousin amateur qui a toutes les faveurs.. et qui se gène pas pour copier l’oeuvre d’un pro. Il y en a même, à l’ego tellement surdimmensionné qu’ils n’ont aucun scrupule à faire acheter leurs oeuvres par les Mairies complices de l’ile et de se faire construire leur propre musée… avec nos sous !!!
    Il faut changer tout ce système pourri et mettre en place des contrôleurs car au final nos cotisations nous coutent plus chères que le bénéfice tiré de nos ventes ! Comment exister et survivre de notre métier quand tous ceux, pas déclarés, nous font de l’ombre sans vergogne ! A quoi servent nos cotisations si elles nous protègent de RIEN ! Quand aux galeristes qui pullulent et nous rackettent un max au moindre cm exposé sur leurs murs,La Maison des Artistes devrait leur faire passer un examen de compétences avant d’ouvrir leurs vitrines où ils vendent de plus en plus de “giclee techniques” en provenance de Chine qu’il font signer par les peintres amateurs qui les revendent en s’appropriant la création….qu’on se le dise!!
    Avant de défendre la Maison des Artistes, exigeons qu’elle nous défende, nous, les pros qui déclarons et veuille bien contrôler tous les stands, marchés, assosiations etc etc etc d’ amateurs, car finalement, c’est grâce à nous que son administration peut exister. Bon courage les amis et bonne créations à tous. Dumè

Laissez un commentaire :

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi vous abonner à ces commentaire via RSS.

Restez courtois et dans le sujet.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>