Accueil » Les Commissions

Commission “femmes-artistes”

24 novembre 2009 18 commentaires

Lire l’actualité de la Commission “femmes-artistes”

Présentation de la commission femmes-artistes à l’Espace Pierre Cardin, le 24 octobre 2009 avec les intervenants suivants :

Line Pierné : Présidente de la Fédération Femmes 3000.
Soutien aux femmes artistes.

Jean Luc François : Artiste peintre, styliste Designer et Délégué Seine –Saint- Denis pour la SEMA.
Démarche de soutien pour les femmes.

Samar Sassine : Présidente de l’association ADICR, Association du dialogue inter-culturel et inter-religieux.
Le rôle des femmes dans la transmission inter- culturelle et inter- religieuse.

Daphné Lalonde : Artiste peintre

Lydie Van den Bussche : Artiste peintre, coordonnatrice de la Commission Prévention à l’association La Maison des Artistes.
La place de la femme artiste professionnelle aujourd’hui.

Equipe Mon féminin artistique

Derrière, de gauche à droite : Najat Azmy,(chargée de mission au CCME – Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger), Dominique de Seguin (sculptrice), Jean-Luc François, Daphné Lalonde, Emmanuel Charles Garnier dit Sign7 (artiste )
Devant, de gauche à droite : Nathalie Meindre, assistante du Président de La Maison des Artistes, Lydie Van den Bussche, Samar Sassine

Conférence Mon féminin artistique

De gauche à droite : Daphné Lalonde, Jean Luc François, Lydie Van den Bussche, Line Pierné : Présidente de la Fédération Femmes 3000, Samar Sassine : Présidente de l’association ADICR, Association du dialogue inter-culturel et inter-religieux.

—————-

Femme artiste

Si les femmes artistes étaient nombreuses dans l’histoire, elles ne font pas partie de l’histoire de l’art.
Sans reconnaissance du public puisque leurs œuvres ne sont que très peu exposées, elles restent méconnues et ne sont pas légitimées par l’histoire de l’art, plus souvent considérées comme praticiennes, exécutantes que comme artistes ou créatrices à part entière.

Les femmes peuvent accéder à l’enseignement artistique public et gratuit à la fin du XIXème siècle.
Jusque là, les femmes qui souhaitaient faire de l’art leur métier sont obligées de payer des académies privées pour se former contrairement aux hommes qui seuls ont libre accès aux Beaux-Arts.

Cette entrée très tardive dans la vie artistique n’est pas facilitée par le grand mouvement avant-gardiste vers lequel les hommes artistes se dirigent considérant alors les Beaux-Arts trop académiques.
Les femmes artistes sont alors en décalage avec les hommes et pour rester dans les milieux artistiques très masculins sont tour à tour élèves, artistes, modèles pour la sculpture, la peinture ou la photographie.
L’intégration est d’autant plus difficile en ce début de XXème siècle dans un contexte sociétal où les femmes n’ont pas encore le droit à la citoyenneté.
Alors que les premières démarches féministes datent de la fin du XVIIIème siècle, il faut attendre 1944 pour que les femmes obtiennent le droit de vote et 1965 pour la liberté de travailler, gérer ses biens et ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation de son mari.
L'Art et les femmes

J’ai fait le choix de ne citer aucun nom d’artiste par respect pour celles qui talentueuses sont restées dans l’ombre et sont inconnues de tous.
Une femme artiste : Myrtille Henrion-Picco a crée un blog qui propose un riche répertoire de ces artistes oubliées : http://figurationfeminine.blogspot.com/
Elle précise la difficulté à retrouver les identités de ces femmes à cause de l’anonymat et l’abandon de leur nom de naissance par le mariage.

Art et féminisme

En ce début de XXI ème siècle on constate que la femme artiste n’est représentée qu’à 15% environ dans les collections nationales.

ARt fémininArt au féminin

En parallèle à ce constat, il existe aujourd’hui de plus en plus de formules d’expositions payantes et parfois fort coûteuses.
Il s’y agit plus souvent de faire commerce et de faire circuler l’argent plus que l’art en lui-même.
La plupart du temps, ces organisations ne se soucient pas de savoir si les artistes qu’elles exposent ont un statut professionnel, obligatoire pour vendre (N° de Siret/Siren et N° d’ordre à la MDA).

Les artistes qui participent à ces expositions sont très majoritairement des femmes qui ne sont pas professionnelles au regard de la loi, elles n’ont pas de démarche artistique et ne font pas de recherche esthétique.
Ce qui provoque un sentiment d’injustice fort pour l’ensemble des artistes professionnels (45000) qui se voient victimes de concurrence déloyale et une forme de préjudice moral à l’encontre des femmes artistes professionnelles (22000) si l’on tient compte de notre histoire et de cette absence de reconnaissance et des difficultés à faire valoir nos capacités professionnelles.

Art et machisme

D’une façon générale et si l’on veut soutenir les artistes professionnels, on ne leur demande pas d’argent ou le moins possible.

La commission prévention que je coordonne depuis deux ans à la MDA travaille avec un forum réservé aux professionnels qui répertorie toutes les formules payantes d’expositions que trouvent ces artistes, en particulier sur internet (http://www.defendart.fr/).
Ce qui permet aux professionnels de pouvoir dénoncer les propositions les plus abusives.

Face aux constats du passé, du présent et de l’avenir puisque 60% des élèves des écoles d’art sont des jeunes femmes, il m’a semblé indispensable de créer une nouvelle commission «femmes-artistes» à la MDA de façon à mieux soutenir les femmes artistes sans en exclure les hommes bien évidemment. (Evitons de recommencer les erreurs du passé).

Cette commission concentrera ses efforts vers des études, des projets et des actions en faveur des femmes professionnelles sans oublier les hommes, encore une fois.

Au niveau juridique et civil concernant leur nom et son utilisation dans leur vie privée et leurs activités d’auteur d’œuvres de l’esprit puisque les femmes exercent assez fréquemment plusieurs disciplines artistiques.

Au niveau des lois : Les femmes ne connaissent pas toujours leurs droits et ne savent pas qu’elles peuvent les faire valoir en cas de nécessité tant au niveau privé que professionnel.

Au niveau socio-professionnel : Comment vit la femme artiste aujourd’hui dans une société où le travail non rémunéré incombe exclusivement aux femmes quelque soit leur profession.

Au niveau des différents secteurs d’activités artistiques : peinture, sculpture, graphisme, œuvres numériques, installations, performances mais aussi littérature, théâtre, musique et leur représentation sur le marché, toutes professions émanant des auteurs.
Un exemple dans le domaine du dessin d’humour et de la satire : Au dernier salon international du dessin de presse et d’humour, une dizaine de femmes seulement exposaient sur 500 dessinateurs.

Des projets et des actions :
Reconnaissance des femmes dans l'art

Comment faire face à la concurrence déloyale et aux ventes illégales des artistes de loisirs ? Majoritairement des femmes, je le rappelle.
Il n’y a aucune interdiction à s’adonner à des activités artistiques, le problème se pose uniquement lorsqu’il y a mise en vente de ces travaux.
Il me semble que l’Etat doit prendre ses responsabilités face à ce fléau et que ça n’est pas le rôle des artistes.

En revanche, se mettre en quête de partenariat avec des entreprises, des associations, des fédérations soucieuses de travailler dans une démarche professionnelle commune avec La Maison des Artistes serait une solution mais il faut en trouver d’autres.

Créer une ouverture inter-disciplinaire avec d’autres domaines artistiques pour créer des actions et des évènements d’artistes professionnels dans le respect de la mixité hommes/femmes.

Car il ne faut surtout pas jouer les séparatistes comme l’a fait le Centre Pompidou qui a crée un évènement durable (un an) sur le thème de la femme par les femmes en insistant sur le caractère exceptionnel du dit évènement.

Cette exposition est une absurdité et démontre que l’on est encore capable de refaire les mêmes erreurs et de repartir sur les mêmes réflexes que nos ancêtres les hommes, c’est-à-dire sans respect pour la mixité.
De plus, cette exposition n’est que la collection du musée et n’est pas représentative de la diversité de la création féminine actuelle.

Il me semble que cette commission ne peut qu’élargir et enrichir les champs d’actions de La Maison des Artistes et je l’espère permettre aux femmes de s’investir de façon plus importante dans notre démarche associative d’artistes.

Remerciements :
Je remercie chaleureusement tous les hommes, toutes les femmes – et je ne veux pas les citer au risque d’en oublier et ils savent qui ils sont – qui au cours de ces trois dernières années ont écouté, conseillé, guidé ma démarche avec beaucoup de respect et de tolérance.

Paris, le 24 octobre 2009
Lydie Van den Bussche

Homme-femme-art

18 Commentaires »

  • La MDA – Lydie Van den Bussche dit :

    [...] Création de la commission « Femmes Artistes ». Cette commission a pour but d’informer les femmes sur leurs droits.Une étude nationale sur les [...]

  • Bonnet MJ dit :

    Bonjour Je suis historienne d’art. Je travaille actuellement sur le statut professionnel des artistes femmes.
    J’aimerai savoir si la “commission femmes-artistes” existe toujours et si elle a publié ses travaux récents. (la dernière mention est 2009).
    combien y a-t-il d’artistes femmes inscrites à la Maison des artistes avec quel pourcentage.
    Avez-vous fait des études sur les revenus des artistes femmes? comment accéder aux résultats?
    Merci de vos réponses. très cordialement. MJ Bonnet

  • Chantal Montellier dit :

    L’art? Une question de bite, de couilles, de slip, de pantalon…? Mais quid de l’imaginaire, des représentations, du symbolique, des constructions sociales,surement plus difficiles à représenter (et déconstruire) que l’organe mâle suspendu de Louise Bourgeois… Enfin, il me semble. Et puis aussi, se pose la question du style, de la façon dont les personnages féminins sont représentés.
    Une chose est certaine, la vulgarité, la grossièreté n’ont pas de sexe, hélas…

  • MARTINEZ dit :

    https://www.facebook.com/pages/Sarah-Artin/302068159930874?ref=hl
    j’ai rendu public l’information concernant le placement abusif de mes enfants sur mon site, motif se dit artiste, fantasque !

  • MARTINEZ dit :

    je paye très chers mon statut de femme artiste trop cher même ./..voilà maintenant 10 ans que mes enfants mon été retirer ( grâce à l’aide de ma mère bien sur…) sous le motif de se dit “artiste” ….je peine à avoir un revenu …finalement pour moi j’aurais pu vivre en 1226 ça n’aurais rien changer à ma condition ….

  • trouver compte facebook dit :

    Hello! I know this is somewhat off topic but I was
    wondering which blog platform are you using for this site?
    I’m getting tired of WordPress because I’ve had issues with hackers and
    I’m looking at alternatives for another platform. I would be awesome if you could point me in the direction of a good platform.

  • Eddie dit :

    Bonjour, NOUVEAU site d’exposition unique sur le web http://www.icidexpos.com bonne visite amicalement Eddie.

  • Lydie dit :

    Merci Kowlessue!!

  • kowlessue dit :

    Peintre jusqu’au bout des ongles, Aeman Kowlessur, sait de quoi il parle. Il a développé une technique artistique très particulière : il peint avec du vernis à ongle. ” Je peins depuis que je suis tout petit et j’ai tout essayé : gouache, peinture à l’huile… Et puis un jour, j’ai vu des femmes acheter du vernis à ongles. Pour moi, qui cherchait à avoir une matière très personnelle, ça a été le déclic. ”

    Pour Aeman , le vernis a une signification symbolique forte. ” Je viens d’Afrique et je sais comment les femmes peuvent être traitées dans certains pays. Utiliser du vernis, c’est rendre hommage aux femmes défavorisées, victimes de maltraitances, de violences, de mariages forcés. Je viens d’une famille de sept enfants et je sais que les femmes, même lorsqu’elles sont enceintes, travaillent jusqu’au bout. Et ensuite, les congés maternité n’existent pas. Elles triment sans arrêt. ” Il ajoute dans un sourire que les femmes, même voilées, portent du vernis à ongles. C’est une forme de résistance à leur condition.

  • la maison des artistes dit :

    N’oubliez pas que La Maison des Artistes dispense des services à ses adhérents !

    coupe-file musées
    tarifs préférentiels dans les musées
    réduction chez les fournisseurs
    aide sociale
    information et conseil
    réseau régional
    commission prévention
    aide juridique
    aide comptable
    annonce et promotion de vos expositions

    N’hésitez plus ! Adhérez !

    Sur simple demande recevez le bulletin d’adhésion :
    par courriel :contact@lamaisondesartistes.fr
    ou par téléphone au 01 42 25 06 53.

    Egalement disponible sur notre site @ dans la rubrique “ressources” documents à télécharger.

    Ou directement sur place, à l’association, 11 rue Berryer, 75008 Paris.

  • la maison des artistes dit :

    En Réponse à NIKKI :
    “je suis creatrice en tout genre, je fais du graph, du street art, et j’ai une commande pour décorer un bar inté et exté mais je nai aucun statu, je fabrique aussi des personnages en tissus (genre poupees vaudou drôles)”

    Bonjour,

    Je vous invite à consulter notre champ d’application ci-après, car la vente de certaine de vos créations (comme la fabrication des personnages en tissus) ne pourra être déclarée auprès de La Maison des Artistes.

    Toute personne qui désire présenter et commercialiser sa création artistique dans le(s) domaine(s) des ARTS GRAPHIQUES ET PLASTIQUES doit obligatoirement déclarer son activité auprès des services sécurité sociale de La Maison des Artistes,(services administratifs) 90 avenue de Flandre – 75019 PARIS.

    Champ d’application de La MdA :

    Tableaux, peintures, collages, dessins
    Gravures, estampes, lithographies originales
    Productions originales de l’art statuaire ou de la sculpture
    Installations et art vidéo
    Tapisseries et textiles muraux
    Exemplaires uniques de céramiques

    En cas de doute, contacter les services administratifs de La Maison des Artistes par courriel : contact@secu-mda.org

    Très bonne journée
    L’équipe de La Maison des Artistes
    Siège social – Services Associatifs

  • Lydie dit :

    Bonjour Nikki
    Quelques infos ici : http://www.lamaisondesartistes.fr/site/comment-se-declarer-en-tant-quartiste-plasticien/
    Tu peux aussi téléphoner au siège de La Maison des artistes : 01 42 25 06 53.
    Ou m’écrire : lydie.vdb@gmail.com

  • nikki dit :

    bonjour, je suis creatrice en tout genre, je fais du graph, du street art, et j’ai une commande pour décorer un bar inté et exté mais je nai aucun statu, je fabrique aussi des personnages en tissus (genre poupees vaudou drôles) et jai des commandes mais je ne sais ke faire et comment? dois-je minscrire a la maison des artistes? toutes mes realisations sont uniques (inspirées du moment) je vais minstaller a la campagne et je ne sais sil existe des aides pour les artistes, auriez vous des conseils , des infos ? je vous remercie d’avance see you soon
    nikki

  • berrichi sassi dit :

    salut…je suis un jeune algérien est je suis un atiestes peinture est l’art c’est ma vie….est je nai pas fais des étude d’art mai je suis le maitre de moi maime…est je fais plusieurs exposition est je déssiny sur les pierre et sur les soie et jécris la colligraphie en arabe est en francaise et je fais des sculpture …est je déssiny avec des sable….et sur les toile…est mon réves que mai tableau regardais la lumière dans la venir est faire des étude dans votr établissement….et faire des projet d’art …maleressemont je n’est pasles mouins….est pour participer a des manifestations artistiques…..j’attendes voutr répanse le pleus pousible et mérsi a vous..est avec mahaute considération….

  • Corinna Carrara dit :

    Merci pour ce article.
    Je suis une peintre, et je vais souvent dans les cafés parisiennes pour faire quelques croquis. . . . . les hommes viennent souvent me voir avec des compliments sur mon travail, mais en réalité, leur objectif est d’aborder la belle femme. . . . c’est humiliant.
    Chaque jour je me rend compte plus, que c’ est vrai que pour une jeune femme artiste c’ est beaucoup plus difficile de faire reconnaître son travail indépendamment de le couleur de sa culoutte!

Laissez un commentaire :

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi vous abonner à ces commentaire via RSS.

Restez courtois et dans le sujet.

Vous pouvez utiliser ces tags :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>